Connectez-vous pour participer          Identifiant perdu     S'inscrire   

Lespoetes.net, la poésie sur internet.

       


Discussion en direct Connectez vous pour participer.

Poète précédent: Théophile GAUTIER Théophile GAUTIER

 

Louise-Victorine ACKERMANN Poète suivant: Louise-Victorine ACKERMANN






Guillaume APOLLINAIRE



Prénom: Guillaume
Nom: APOLLINAIRE

Né(e) en : 1880
Mort(e) en :1918

Biographie

Sans titre

Guillaume Apollinaire, pseudonyme de Wilhelm Albert Wlodzimierz Apollinary de Waz-Kostrowicki né le 26 août 1880 à Rome, mort le 9 novembre 1918 à Paris, inhumé au cimetière du Père-Lachaise (division 86), est un des principaux poètes français (né d'une mère polonaise) du début du XXe siècle, auteur notamment du Pont Mirabeau. Il écrit également des nouvelles et des romans érotiques. Il pratique le calligramme (terme de son invention désignant ses poèmes écrits en forme de dessins et non de forme classiques en vers et strophes). Il est le chantre de toutes les avant-gardes artistiques, notamment le cubisme, poète et théoricien de l'Esprit nouveau, et précurseur du surréalisme dont il a forgé le nom.

Sa mère, Angelica Kostrowicka, est issue de la noblesse polonaise, mais son père est, à ce jour encore, inconnu, peut-être un officier italien. Arrivé à Monaco en 1897, Guillaume est inscrit aux lycées de Cannes et de Nice. En 1899, il passe l'été dans la petite bourgade wallonne de Stavelot, un séjour quitté à « la cloche de bois » : ne pouvant payer la note de l'hôtel, Wilhelm et son demi-frère Albert doivent quitter la ville en secret et à l'aube. L'épisode wallon féconde durablement son imagination et sa création. Ainsi de cette époque date le souvenir des danses festives de cette contrée (« C'est la maclotte qui sautille ... »), dans Marie, celui des Hautes Fagnes, ainsi que l'emprunt au dialecte wallon.

En 1901 et 1902 il est précepteur dans une famille allemande. Il tombe amoureux de la gouvernante anglaise Annie Playden, qui ne cessera de l'éconduire. C'est la période « Rhénane » dont ses recueils portent la trace (La Lorelei, Schinderhannes). De retour à Paris en août 1902, il garde le contact avec Annie et se rend auprès d'elle à deux reprises. Mais en 1905, elle part pour l'Amérique. Le poète célébrera sa relation avec Annie et la douleur de la rupture dans de nombreux poèmes dont Annie et La Chanson du mal-aimé.

Entre 1902 et 1907, il travaille pour divers organismes boursiers et commence à publier contes et poèmes dans des revues. En 1907, il rencontre la peintre Marie Laurencin, avec laquelle il entretiendra une relation chaotique et orageuse. Il décide de vivre de sa plume. Il se lie d'amitié avec Picasso, Derain, Edmond-Marie Poullain , de Vlaminck et le douanier Rousseau, se fait un nom de poète, de journaliste, de conférencier et de critique d'art. En septembre 1911, accusé de complicité de vol parce qu'une de ses relations a dérobé des statuettes au Louvre, il est emprisonné durant une semaine à la prison de la Santé ; cette expérience le marquera. En 1913, il publie Alcools, somme de son travail poétique depuis 1898.

Il tente de s'engager dans l'armée française en août 1914, mais le conseil de révision ajourne sa demande car il n'a pas la nationalité française. Sa seconde demande en décembre 1914 est acceptée ce qui déclenche sa procédure de naturalisation Peu avant de s'engager, il tombe amoureux de Louise de Coligny-Châtillon, rencontrée à Nice en septembre 1914, qu'il surnomme « Lou ». Elle est divorcée et mène une vie très libre. Guillaume Apollinaire s'éprend d'elle et lui fait la cour. Elle finira par accepter ses avances mais ne lui dissimule pas son attachement pour un homme qu'elle surnomme "toutou". Rapidement Guillaume dût partir au front. Une correspondance est née de leur relation et est d'une poésie remarquable.

Sa lettre déclaration d'amour datée du 28 septembre 1914 commence en ces termes : "Vous ayant dit ce matin que je vous aimais, ma voisine d'hier soir, j'éprouve maintenant moins de gêne à vous l'écrire. Je l'avais déjà senti dès ce déjeuner dans le vieux Nice où vos grands et beaux yeux de biche m'avaient tant troublé que je m'en étais allé aussi tôt que possible afin d'éviter le vertige qu'ils me donnaient. (...)"

Mais la jeune femme ne l'aimera jamais, ou du moins, pas comme il l'aurait voulu ; ils rompent en mars 1915 en se promettant de rester amis. Le 2 janvier 1915, il fait connaissance de Madeleine Pagès dans un train. Il part avec le 38e régiment d'artillerie de campagne pour le front de Champagne en avril 1915. Malgré les vicissitudes de la vie en guerre, il écrit dès qu'il le peut pour tenir et rester poète (Case d'Armons, et une abondante correspondance avec Lou, Madeleine et ses nombreux amis). Il se fiance à Madeleine en août 1915. Transféré sur sa demande au 96e régiment d'infanterie avec le grade de sous-lieutenant en novembre 1915, il est naturalisé français le 9 mars 1917. Il est blessé à la tête par un éclat d'obus le 17 mars 1916, alors qu'il lit le Mercure de France dans sa tranchée. Évacué sur Paris, il est trépané le 10 mai 1916. Après une longue convalescence, il se remet progressivement au travail, fait jouer sa pièce Les Mamelles de Tirésias (sous-titrée drame surréaliste) en juin 1917 et publie Calligrammes en 1918. Il épouse Jacqueline (la « jolie rousse » du poème) à qui l'on doit de nombreuses publications posthumes.

Affaibli par sa blessure, Guillaume Apollinaire meurt le 9 novembre 1918 de la grippe espagnole. Il est enterré au cimetière du Père-Lachaise à Paris alors que, dans les rues, les Parisiens célèbrent la fin de la guerre.

La tombe de Guillaume Apollinaire au cimetière du Père Lachaise, division 86, présente un monument menhir conçu par Picasso et financé par la vente aux enchères de deux œuvres de Matisse et Picasso le 21 juin 1924. La tombe porte également une double épitaphe extraite du recueil Calligrammes : trois strophes discontinues de « Colline » qui évoquent son projet poétique et sa mort, et un calligramme de tessons verts et blancs en forme de cœur qui se lit "mon cœur pareil à une flamme renversée".

Son nom est cité sur les plaques commémoratives du Panthéon de Paris dans la liste des écrivains morts sous les drapeaux pendant la guerre 1914-1918.



Wikipedia


Ses poèmes

 TITRE Date
 1909 1909

La dame avait une robe En ottoman violine Et sa tunique brodée d'or Éta...
[2] [1] 01/07/17
 A la Santé A la Santé

I Avant d’entrer dans ma cellule Il a fallu me mettre nu Et quelle voi...
[1] [0] 27/12/09
 A travers l'Europe A travers l'Europe

A M. Ch. Rotsoge Ton visage écarlate ton biplan transform...
[1] [2] 22/09/15
 Aquarelliste Aquarelliste

Yvonne sérieuse au visage pâlot A pris du papier blanc et des couleurs à l'eau ...
X [11] [2] 02/05/10
 Automne Automne

Dans le brouillard s’en vont un paysan cagneux Et son bœuf lentement dans le brouillard d’aut...
[3] [1] 07/09/17
 Clotilde Clotilde

L'anémone et l'ancolie Ont poussé dans le jardin Où dort la mélancolie Entre l'...
[1] [1] 09/06/16
 Je suis soumis au chef du signe de l’automne Je suis soumis au chef du signe de l’automne

Je suis soumis au chef du signe de l’automne Partant j’aime les fruits je déteste les fleurs...
[1] [2] 27/12/09
 Je t'écris ô mon Lou Je t'écris ô mon Lou

Je t’écris ô mon Lou de la hutte en roseaux Où palpitent d’amour et d’espoir neuf cœurs d’ho...
X [4] [3] 22/02/16
 L'émigrant de Landor Road L'émigrant de Landor Road

Le chapeau à la main il entra du pied droit Chez un tailleur très chic et fournisseur du roi...
[1] [3] 28/11/15
 La jolie rousse La jolie rousse

Me voici devant tous un homme plein de sens Connaissant la vie et de la mort ce qu'un...
[1] [2] 02/08/16
 La Loreley La Loreley

À Bacharach il y avait une sorcière blonde Qui laissait mourir d'amour tous les hommes à la r...
X [5] [3] 30/09/11
 La nudité des fleurs... La nudité des fleurs...

La nudité des fleurs c’est leur odeur charnelle Qui palpite et s’émeut comme un sexe femelle...
[1] [2] 27/12/09
 Le Voyageur Le Voyageur

Ouvrez-moi cette porte où je frappe en pleurant La vie est variable aussi bien que l'...
[0] [2] 12/02/12
 Les poètes Les poètes

Au siècle qui s'en vient hommes et femmes fortes Nous lutterons sans ...
[0] [0] 27/12/09
 Les sapins Les sapins

Les sapins en bonnets pointus De longues robes revêtus Comme des astrologues Sa...
[0] [1] 11/12/10
 Les sapins Les sapins

Les sapins en bonnets pointus De longues robes revêtus Comme des astrologues Sa...
[2] [4] 01/12/16
 L’ensemble seul est parfait L’ensemble seul est parfait

L’ensemble seul est parfait. Je ne puis le voir Ni le connaître, étant partie du tout parfai...
[0] [2] 27/12/09
 MAI MAI

Le mai le joli mai en barque sur le Rhin Des dames regardaient du haut de la montagne ...
[0] [1] 18/05/10
 Marie (*) Marie (*)

Vous y dansiez petite fille Y danserez-vous mère-grand C'est la maclot...
[3] [4] 11/11/11
 O mon coeur j'ai connu O mon coeur j'ai connu

O mon cœur j’ai connu la triste et belle joie D’être trahi d’amour et de l’aimer encore ...
[1] [2] 27/12/09
 Si je mourais là-bas Si je mourais là-bas

Si je mourais là-bas sur le front de l'armée Tu pleurerais un jour ô Lou ma bien-aimée ...
[1] [3] 27/12/09
 Si je mourais là-bas Si je mourais là-bas

Si je mourais là-bas sur le front de l'armée Tu pleurerais un jour ô Lou ma bien-aimé...
[0] [1] 07/01/17
 Zone Zone

À la fin tu es las de ce monde ancien Bergère ô tour Eiffel le troupeau des ponts bêle ce mat...
[0] [0] 06/10/10







Il y a actuellement 35 visiteurs sur le site !

MEMBRES CONNECTES ACTUELLEMENT  [1]:
Isidor.

LES MEMBRES QUI SE SONT CONNECTES IL Y A MOINS DE 24H  [78]:
La veuve noire. Violette. Rickways. Fanch. Skywheeler. Polymnie2. Tourmentin. Jjnad. Jmd. Tonindulot. Lili. Machajol. Pieds-enVERS. Oxalys. Colline. Evemarie. Jeannine B. Poetry. Nostahrj. Lasource. Ann. Colibri. L_ Alb_Atroce___. Muserhode. Fregat. Louis. Aros. Saintes. Isa la Bella. Fasya. Jenesuisrien. Wall. Banniange. Stapula. Lefebvre. Marcek. Joa. Lolo. Cielbleu. Jamespx. Varech. Salus. Lucie. Claudel. Mijo. Anemone. Mistou. Pilar. Christ. Jakecrit. Sylvain2023. Aurorefloreale. Leonard. Arletteparadis. Francois Ville. Arcane. Nihilisteo. Isabelle Chevalier. Pseudo. Dilahk-Ihtebaromle. Typique. lilipoete95. Laurent7869. Momolemarin. Lastours. Fish. Rogertibbart. Isidor. Noiressaim. Zeev stern. Zalina. Bleu Horizon. Le fou. Cris. F.Lo. Ohazar. SteveMtl. Saphir.

LES DERNIERS MEMBRES INSCRITS :
Isidor. Saphir. SteveMtl. SiobhanRiordan. Marianaze. Eyny. Soliloquer. Ohazar. SoftMachine. Las. Bb68128. Auguste. Christiane87. Lilipoete95. Eyni. Elkseuroise14. Besson. Cocicofa. Clacele. Jeansu.

********
Contact
Copyright©Lespoetes.net
Tous droits réservés
Site déclaré à la CNIL sous le n°1023924