Poème précédent
       

Le premier éveillé

Chanteur du jour
Et mystérieux de la nuit
Pour lui jamais d'ennui,
Il couve du regard ses poules.

Lui , le roi, l'empereur
De lui elles prennent peur,
Il plante ses forts ergots dans le sol
Et chante à tue tête , l'arrivée du jour,
Comme il a de nombreux atours
Emplumé jusqu'au bec et brandissant fier sa crête!



Ecrit par Aurorefloreale
Tous droits réservés ©