Ma donne

Si je mens aux lueurs d’un sombre ciel
Je ne garderai que l’effroi de ton regard
En transe glaciale et port de tête royal

D’un trait d’ocre couchant, j’exulte
A demi atout tes contours fatals
La lucidité de tes traits ombrés me perd

Petite sotte!
Avant que je ne coule, embrasses-moi!



Ecrit par Carassius Auratus
Tous droits réservés ©