Poème suivant
       

Passe ton bac d'abord

Lorsque l’enfant s’élance sur la piste de dance
Il arrive qu’il s’effraie comme devant la nuit sombre
Dès qu’il s’élève de terre le cœur à des vertiges
Comme devant un gouffre et les membres se figent

Comme la raison se perd à la vue des grands nombres
Pour tracer de belles courbes de belles trajectoires
Il cherche dans son passé comme dans un répertoire
Mais le passé est fourbe il s’invente des histoires

Avant d’être en mesure de tourner dans l’espace
Afin d’être capable de suivre la cadence
Il doit au métronome apprendre à jouer en rythme
Ou tel un astronome aimer les logarithmes

Alain

Ecrit par Recreation
Tous droits réservés ©