Poème suivant
       

Les arbres

Tu dis que tu reviens
Et tu ne reviens pas
Le sommet de mes fleurs
S’égrène pas à pas
Tu mens à un enfant
Tu promets sans tenir
Tu ruines ma confiance
Tu mens
Tu manques de courage
Tu fuis
Et voilà mes ombelles
Qui retombent en pluie
Dedans les grandes berces
Où dorment les espoirs
On dit oui
On dit non
Mais on ne laisse pas
Attendre infiniment
Un cœur qui est fini

Moi quand je pars
Je pars.

Marine


Ecrit par Violette
Tous droits réservés ©