08-Pierre de l'Atlas

Une mouche cherchait un peu de pus à boire
Aux bords de mes yeux clos par la lumière écrue
Qui tirait l’eau du cœur des pierres pour donner
Au désert des vapeurs; flous hallucinogènes.
J’égrenais le silence au sommet de ma dune
Alors que l’oasis à mes pieds travaillait
Entre murs en pisé et vantaux en roseaux
Dans la moiteur sordide aux âmes chevillées.
J’étais à leur égard, la conscience à l’écart.
A l’écart de leurs lois comme de leurs écarts.
J’étais pierre parmi les pierres de l’atlas
Mais j’étais celle-ci que le scorpion habite.
Et je voyais passer les lourdes caravanes
Qui damaient le désert de longs blatèrements ;
Dromadaires couverts du trésor des nomades ;
Princes bleus regagnant leur caravansérail.


extrait de "NEGRE BLEU"
(À lire en suivant la numérotation.)
Saga de 47 poèmes constituant un "voyage au travers des travers de l'homme à travers les âges"
voir rubrique "LIVRES"


Ecrit par Bruno FortuneR
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net