Et le reste

Tu peux tout écrire,
Quand tout le monde s'en fout,
L'absolue liberté des anonymes,
Inconnus du succès,
Ne suscitent que des remous imaginaires,
Une plume légère,
Caresse la cage,
Des insupportables tambours,
Armés de mensonges,
En sourdine,
Nos larmes,
Ne coulent plus.
Il ne reste plus que le vent,
Léger d'un passage,
Éphémère,
Le néant absolu,
Libération,
Retour à la maison,
Dans les étoiles,
Tout le monde trouve sa place.


Écris,
Crie,
Violence,
Des mots,
Dérision,
Des solutions,
Absolution,
De nos espoirs,
Regard froid,
Trace dans la glace,
Des échos,
Des fleurs,
Délicatesse,
La ronde des pleurs,
Les corps battus,
Ne meurent jamais,
Amertume,
Des raisons de sombrer.
Scintillement,
Électrisation,
Des sensations,
Des continents,
Des évasions nocturnes,
Des cœurs blessés,
Des plumes.
Errance des assonances,
Compliment désarçonnant,
Allume mon foyer,
Réchauffe mon cœur broyé.


Inondation,
Du système d'exploitation,
L'esclavagisme des nations.
Windows en pause,
Plus de magicien d'Oz.
La croyance éternelle,
Ce désagrège,
L'idée prend le pas sur la raison du cœur,
Il ne reste plus que cette idée,
Que l'amour se construit,
A vous perdre,
L'être aimé parmi 1000,
Reconnu instantanément,
Les âmes se reconnaissent,
Et le reste,
N'est que tristesse.




Ecrit par Djoze
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net