Banc d'essai

Au bout de la terre
Si on veut savoir où l'on va
Il faut savoir d'où l'on vient

Comme une blessure
Une saignée déchire
La peau d'une étoile
Suis-je tombé
Dans un univers parallèle
En imaginant la matière sombre
Au-delà de l'horizon cosmologique
J'écris des multivers

À cœur d'une inflation amoureuse
Éternelle aspiration
Ni passé ni présent ni futur
Juste une vibration de cordes qui résonne
La conversation m'engage
Celle qui parle de désir
Où « nos rêves sont un fil à plomb
Qui nous relie à la vérité de notre être »

T'es-tu déconnecté
Pendant ton séjour
Là où tu sais
Je n'ai pas réussi
Comment l'expliques-tu
J'angoisse
J'angoisse de retrouver mes vieilles habitudes
De tomber sur de vieilles photos
Et toi
Je ne me pose pas la question
Le temps n'a pas d'heure
J'écris aux étoiles
Là où tu sais



*



Hommage à Anne Dufourmantelle
« La douceur peut être une force majeure de résistance à l'oppression »
« Être doux avec les choses et les Êtres, c'est les comprendre dans leur insuffisance, leur précarité, leur immanence, leur bêtise. C'est ne pas vouloir rajouter à la souffrance, à l'exclusion, à la cruauté, et inventer l'espace d'une humanité sensible, d'un rapport à l'autre qui accepte sa faiblesse, et ce qui pourra décevoir en soi. Et cette compréhension profonde engage une vérité. »


Ecrit par Jamespx
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net