160 pages de poèmes et chansons reflétant tout sur ma vie, mes passions mon amour pour la vie et la nature depuis mon ac: ">
Connectez-vous pour participer          Identifiant perdu     S'inscrire   

Lespoetes.net, la poésie sur internet.

       


Discussion en direct Connectez vous pour participer.


Les fleurs de la vie
Paquita Baltasar



Type d'ouvrage: Recueil de poésie

Nombre de page: 160 pages

Prix: 13,3

Date d'édition: 01/10/2007


Acheter ce recueil

sur Lulu.com



Présentation

6" x 9", parfait reliure, crème intérieur papier (60# poids), noir et blanc encre intérieure, blanc papier extérieur (100# poids), pleines-couleurs encre extérieure

160 pages de poèmes et chansons reflétant tout sur ma vie, mes passions mon amour pour la vie et la nature depuis mon accident...


Extrait

Préface.

Souvent, quittant éblouis une exposition picturale réunissant des tableaux d'artistes patentés, nous ne pouvons qu'admettre que le monde, les arbres, les fleurs, le ciel, la rue et les hommes se translatent dans les chefs-d'œuvres que nous venons d'admirer. Il en est tout autant de nos impressions après la lecture de certaines pièces essentielles de la poésie, le versificateur parvenant à nous sublimer par sa vision, par ses visions, qu'une fois le recueil refermé, les choses de la vie, les êtres humainement vivants et les beautés d'une nature enceinte de couleurs se présentent, se pressent et se comportent tels des milliers de cristaux scintillant aux rayons d'un soleil source d'existence.

« Oser avant toute chose », dans un français dont elle avoue, par modestie, modération, humilité et déférence, qu'il ne pourrait être parfait, -mais la perfection, chez l'Homme, existe-t-elle?-, ainsi sont les reflets irisés de ses mots, tout de simplicité, posés au cœur des maux jalonnant sa « destinée malheureuse », qui animent et inspirent le quotidien rieur, chantant et rimeur de Paquita Baltasar. Et, femme-poète, elle a le pouvoir de brosser, collant intimement à sa personnalité, des tableaux empreints de touches dosées de poétique, de charme, d'attrait et de séduction, qui déteignent, réalistes et vrais, sur la réalité d'un monde passé et présent, son monde, son univers, sa raison d'être et d'exister malgré les viscissitudes.

Doit-on croire? Doit-on penser? Doit-on extrapoler ou doit-on imaginer?


« La souffrance par la maladie,
Si l'on veut être, guéri,
Il ne faut ni croire ni penser,
Se dire non! Je suis en bonne santé!
La maladie changera de chemin. »


ou tout autant, un cri, un appel, un message et une délivrance:


« Je mange, puis je dors, je reste souvent solitaire,
Dans cette situation où tout ce qui me reste à faire
C’est prier, supplier par de ferventes prières,
Que le ciel vienne m’aider à supporter mon calvaire,
Je souffre de ne pas frôler de mes pieds le par terre.
Cela m’exaspère! de vivre cette vie monotone et précaire. »


Est-ce elle? ne l'est-ce point? Je vous laisse le soin de vous appliquer à brosser votre opinion qu'afin que tous ses mots et tous ses maux se transmuttent en émaux et camées et que demain, avec la même joie d'être et d'exister, l'Homme soit, dans toute sa plénitude, heureux, lui aussi, d'être et d'exister.

Son écriture inspirée, minutieuse, sensuelle serait plus adéquat, garde, en ses méandres encrés, obsédants, le poids, la couleur, l'odeur, la musique d'un univers propre à la nature, aux passions et aux désirs, un univers personnel, comme une expurgation salutaire, s'exudant des sortilèges de ses sèves charnelles, des lentes coulées de sang dans ses veines et de l'emprise des saisons et des éléments événementiels dans sa vie, dans ses chairs et dans son cœur.

Un chant grave et léger...; un acte de foi dans l'existence...; une merveilleuse aventure en accord avec la sensibilité et la fibre créée femme, même si Paquita Baltasar s'en défend, d'un être à fleur de peau...; tel est son nouveau recueil poétique « Les fleurs de la vie », un collector de poèmes et de chansons à prendre, à reprendre, à retrouver au détour des jours, qui fait, de son auteur, notre ami et, de chacun de nous, illuminé, conquis, le confident et le lecteur idéal.

Raymond MATABOSCH poète/écrivain/historien.




Il y a actuellement 37 visiteurs sur le site !

MEMBRES CONNECTES ACTUELLEMENT  [2]:
Salus. Ottomar.

LES MEMBRES QUI SE SONT CONNECTES IL Y A MOINS DE 24H  [50]:
Licorne. Violette. Rickways. Jmd. Lo. Kim Aquilina. Pierre. Rimatouvent. Machajol. Oxalys. Evemarie. Nostahrj. Royam. Lasource. Madykissine. Ann. Muse31. Isa la Bella. Gerachau. Marcek. Sosso. Joa. Tom. AR_d_N. Kero. Dreamhunter. Jamespx. Salus. Lucie. Gbandi. Mijo. Mistou. Ottomar. Pilar. Djoze. Aurorefloreale. Arcane. Nihilisteo. Stephastella. Coeur de poete . Amon 1er. Typique. Mido. Lastours. Andre. Manon_climb. Coeur battant . Ced le magnifique. VaianaVy. Baroudback.

LES DERNIERS MEMBRES INSCRITS :
Baroudback. VaianaVy. Avamankpe. Coeur battant . ThorHydae. Lemontagnard73. Moitbu. Estceguido. Ombre. Fougeredudesert. Ced le magnifique. Sebasura. Zoetoile . Crampshalterofilia. Tony. Manon_climb. Cracovien. Andre. Habenaria Radiata. Shakespeare Junior 971.

********
Contact
Copyright©Lespoetes.net
Tous droits réservés
Site déclaré à la CNIL sous le n°1023924