Connectez-vous pour participer          Identifiant perdu     S'inscrire   

Lespoetes.net, la poésie sur internet.

       


Discussion en direct Connectez vous pour participer.


 Poète
Claudel



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)



Poème précédent Poème suivant
             

Catégorie : CULTURE ET SOCIETECliquez ici pour lire tous les poèmes de la catégorie:CULTURE ET SOCIETE

Légende algonquine


(De nombreux mythes et légendes existent dans la culture algonquine, je vous raconte celle du raton laveur évoquant l'origine de ses taches noires aux alentours des yeux ainsi que les rayures de sa queue)

*

Deux aveugles habitaient au bord de l'eau
Et pour être capables d'aller chercher un peu d’eau
Les deux hommes, vieux et chamans,
Installèrent une corde reliant le lac à leur cabane.

Un raton laveur, voyant l'occasion
D'une bonne blague en dérision,
Enleva la corde du lac près du seau
Et l'emmena là où il n'y a pas d'eau.

Un matin, un des vieillards se leva tôt
Et tenta d'aller chercher de l'eau ;
Évidemment, au bout de la corde, il y trouva
Que de la poussière et des roches. Ah !

Il retourna donc voir son compagnon
Et lui expliqua la situation ;
Pendant ce temps, le raton laveur
Remit la corde devant le lac trompeur.

Alors le deuxième vieillard brouillé,
Qui ne croyait nullement le premier,
Sortit de son bivouac,
Suivit la corde et arriva au lac.

Les deux hommes entamèrent une dispute
Tandis que le raton s'esclaffa dans sa hutte.
Nanabush, un esprit vénéré par les Algonquins, *
Apparut avec le raton laveur dans ses mains.

Il expliqua aux deux offensés
Ce qui s'était passé
Et que ce futé raton
Ne méritait pas le pardon.

Les deux hommes affligés,
Pour le punir et se venger,
Décidèrent de prendre la suie de leur feu
Et de lui faire deux belles marques sous les yeux.

Continuant ensuite à balancer
La bête au-dessus du feu braisé,
Ce qui fit de belles marques rayées sur sa queue
Et lui donner son caractère hargneux.

La morale de cette légende,
Espérant aussi que cette histoire se répande,
C'est de toujours respecter les aînés puis les vieux
Et de ne pas tenter de rire d'eux.



* Algonquin : Membre d’une tribu amérindienne de l’Amérique du Nord qui vit au nord-ouest du Saint-Laurent et la vallée de l’Outaouais.

Tous droits réservés © Claude Lachapelle / avril 2018

Ecrit par Claudel
Tous droits réservés ©



*

Il y a actuellement 18 visiteurs sur le site !

MEMBRES CONNECTES ACTUELLEMENT  [1]:
Aurorefloreale.

LES MEMBRES QUI SE SONT CONNECTES IL Y A MOINS DE 24H  [44]:
Violette. Rickways. Jmd. Lo. Lili. Kim Aquilina. Colline. Evemarie. Nostahrj. Royam. Ann. Lagouttedor. Marcek. Tomto. AR_d_N. Varech. Salus. Lucie. Sirene. Fran72. Mijo. Ottomar. Pilar. Carassius Auratus. Aurorefloreale. Leonard. Tanit. Arcane. Myotte. Dilahk-Ihtebaromle. Martial. Lastours. Noiressaim. Matriochka. Ombrefeuille. Obofix. Caducee. Ori. Maie. azur42. Prune. Zutalors. Charazed. Zouzou.

LES DERNIERS MEMBRES INSCRITS :
Frigan. Ggaet. Terence. Semilette. Blackflag. Leana. Asteria machina . Mathbeause. Invinoveritas. Marciak. Ninepoesie. Lesmotsbleus. Mijkk. Thibault Besson. Bouzou. Charazed. Karrim95. Clrddo. Licornou. Moamis.

********
Contact
Copyright©Lespoetes.net
Tous droits réservés
Site déclaré à la CNIL sous le n°1023924