Connectez-vous pour participer          Identifiant perdu     S'inscrire   

Lespoetes.net, la poésie sur internet.

       


Discussion en direct Connectez vous pour participer.


 Poète
Madykissine



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)




 Illustrateur
Louis



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'illustrateur (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)


Poème précédent Poème suivant
           

Catégorie : AMOUR ET SENTIMENTSCliquez ici pour lire tous les poèmes de la catégorie:AMOUR ET SENTIMENTS

Quête intérieure

Highslide JS


Pendant longues années,
Le cœur cherchait chez nous,
La coupe des secrets d'où le roi voyait tout
Dans ses lignes tracées.

Quel insensé ! Cela
Vivait au fond de lui
Sous les mille épaisseurs des jours et des nuits.
Il ne le savait pas.

Car l'inventeur du vin,
Djamshîd(1), notre sauveur,
Connaît la vérité du breuvage enchanteur
Qu'il voit entre ses mains.

Le chercheur égaré
Ne voit pas la perle arrivée à l'aurore,
Ce discret sémaphore
De l'univers créé.

Cette nuit, j'en parlai
Devant le maître sage
Qui d'un simple regard chassait tous les nuages
Et perçait les secrets.

Il m'apparut joyeux,
Tenant la grande vasque
Au tanin véritable ; il reconnut le masque
Des mes traits malheureux.

Oh dis-moi depuis quand
Possèdes-tu cela ?
– Depuis le jour lointain dont le ciel composa
De soi, l'entendement.

Mais il ne fallait pas
Révéler ces mystères
Le cœur en devînt fou, mendiant sur la terre
Un sensible substrat.

Et le cœur se plaignait
D'être, comme l'esclave, enchaîné par l'amour
Au ciel d'un grand toujours
Pour lequel il battait.

Librement interprété d'après le Ghazal 136, de Hafez de Chiraz - Divân. Trad. Fouchécour
©M.KISSINE Verroteries – ISBN 9782919390311

(1) Shah Jamshid, 4ème et plus grand des premiers Shahs de l'humanité dans le Shâh Nâmâ (ou Livre des rois en persan, poème épique retraçant l'histoire de l'Iran depuis la création du monde jusqu'à l'arrivée de l'Islam, en plus de 60 000 distiques, écrit aux alentours de l'an 1000 par Abū-l-Qāsim Manṣūr ibn Ḥasan al-Ṭūṣī, dit Ferdowsi, poète persan du Xe siècle, surnommé "le Recréateur de la langue persane".


6 mars 2016
Amicalement à vous
MK




Ecrit par Madykissine
Tous droits réservés ©



*

Il y a actuellement 33 visiteurs sur le site !

MEMBRES CONNECTES ACTUELLEMENT  [0]:

LES MEMBRES QUI SE SONT CONNECTES IL Y A MOINS DE 24H  [61]:
Violette. Rickways. Polymnie2. Jjnad. Jmd. Lo. Tonindulot. Lili. Pierre. Machajol. Colline. Evemarie. Poetry. Nostahrj. Ann. Colibri. L_ Alb_Atroce___. Muserhode. Louis. Saintes. Isa la Bella. Fasya. Wall. Banniange. Stapula. Lefebvre. Marcek. Joa. Tomto. Tom. Varech. Thierrycabot. Salus. Lucie. Claudel. Mijo. Myroina. Anemone. Ottomar. Pilar. Mahea. Christ. Jakecrit. Sylvain2023. Aurorefloreale. Leonard. Arletteparadis. Arcane. Isabelle Chevalier. Coeur de poete . Amon 1er. Typique. Caillou7510. Laurent7869. Lastours. Noiressaim. Zeev stern. Zalina. F.Lo. Ohazar. SteveMtl.

LES DERNIERS MEMBRES INSCRITS :
Isidor. Saphir. SteveMtl. SiobhanRiordan. Marianaze. Eyny. Soliloquer. Ohazar. SoftMachine. Las. Bb68128. Auguste. Christiane87. Lilipoete95. Eyni. Elkseuroise14. Besson. Cocicofa. Clacele. Jeansu.

********
Contact
Copyright©Lespoetes.net
Tous droits réservés
Site déclaré à la CNIL sous le n°1023924