Connectez-vous pour participer          Identifiant perdu     S'inscrire   

Lespoetes.net, la poésie sur internet.

       


Discussion en direct Connectez vous pour participer.


 Poète
Rimatouvent



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)



Poème précédent Poème suivant
             

Catégorie : CULTURE ET SOCIETECliquez ici pour lire tous les poèmes de la catégorie:CULTURE ET SOCIETE

Drag-O-Net (ou l’e-maileuse matinale)





Sur ma boîte à e-mails vous survîntes soudain,
Bien que votre prénom ne me dise grand chose
J’ouvris votre message : une photo s’impose
Où vous ne portiez rien sauf un buisson châtain.

Une invitation n’ayant rien de mondain
Me proposa alors de n’être plus morose
De passer un moment en quelque apothéose
En pratiquant un jeu qui dit-on est fort sain.

Vous présentiez pourtant un menu bien sommaire
Mais pour solliciter tout mâle imaginaire
Vous donniez les détails d’une carte sans fin.

Ma souris redoutant vos promesses affables
Refusa aussitôt ce genre de tapin
Vous vous trouvâtes alors dans les indésirables.


L’ange noir et cornu qui vit en mon esprit
Demanda curieux est ce pour la morale
Que tu chasses la dame aimable et peu banale
Son projet par certains aurait été compris

L’ange blanc qui de cornes n’eus jamais le souci
Me dit cette démarche bien qu’elle ne soit vénale
Pourrait bien te mener à la pente fatale
Le mieux est le refus sans haine, sans mépris.

Entre le noir et blanc évitons la méprise
La pensée réfléchie n’est pas forcément grise
Mais il faut au départ l’ombre d’un sentiment

Si le premier venant ou la première venue
Peut provoquer soudain quelque déchainement
Que deviendrait l’envie ensemble convenue.


Et s’il faut s’exposer en tête de gondole
Pour trouver le chaland capable de désir
Sur les écrans d’ordis il faudra bien choisir
Quelques cas désastreux risquant de faire école.

De dames messagères la longue farandole
Viendra argumenter les chemins du plaisir
D’images fallacieuses s’en viendront à loisir
Orner de provisoire une éphémère idole.

Certes tout est possible et numériquement
Le hasard peut conduire à quelque assentiment
Mais le réel se doit de rester préalable

Il faut d’une pudeur ouvrir le paravent
Trop de soudaineté est chose inacceptable
La culture du tendre amène plus grand vent.












Ecrit par Rimatouvent
Tous droits réservés ©



*

Il y a actuellement 45 visiteurs sur le site !

MEMBRES CONNECTES ACTUELLEMENT  [6]:
Rickways. Claire-Obscur. Banniange. Salus. Leonard. Piwi87.

LES MEMBRES QUI SE SONT CONNECTES IL Y A MOINS DE 24H  [57]:
Licorne. Violette. Rickways. Polymnie2. Lo. Tonindulot. Lili. Kim Aquilina. Alex. Rimatouvent. Machajol. Oxalys. Colline. Evemarie. Lasource. Claire-Obscur. Madykissine. Louis. Isa la Bella. Banniange. Skipette. Gerachau. Lefebvre. Tomto. Lolo. Ecrivain en herbe. Dreamhunter. Cielbleu. Dynamot. Salus. Bebe. Lucie. Luciole. Claudel. De Lesquivir. Nais. Mistou. Laouge. Chafia. Catriane. Djoze. Aurorefloreale. Leonard. Vincperr. Piwi87. Myotte. Guigui90000. Laurent L.. Yanis abrous. Lafleurquirime. Poesie Flanante. Mickael. Constantin. coeur de poete . hassane1. Chonch. Drummy.

LES DERNIERS MEMBRES INSCRITS :
sophievilmain. Drummy. jad3651255. jad. Le depressif. Beaurinois heureux chanceux. Coeur de poete. Ridermoon. Hassane1. Ecaille13. Emile Andre. Amlle. Milo. Hibou. Constantin. Jon doe. Silverlo. Popodobrasil. UnSeulPoeme. Corniguedouille.

********
Contact
Copyright©Lespoetes.net
Tous droits réservés
Site déclaré à la CNIL sous le n°1023924