Connectez-vous pour participer          Identifiant perdu     S'inscrire   

Lespoetes.net, la poésie sur internet.

       


Discussion en direct Connectez vous pour participer.


 Poète
Banniange



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)



Poème précédent Poème suivant
           

Catégorie : AMOUR ET SENTIMENTSCliquez ici pour lire tous les poèmes de la catégorie:AMOUR ET SENTIMENTS

Lady Godiva

Highslide JS

"LadyGodiva". par John Collier
Illustration proposée par Lala myriam


Ô Lady Godiva,* si nue dans les rues sombres,
Sur ton cheval contrit, se faufilant dans l’ombre,
Les volets sont fermés et le silence est lourd,
Sur les pavés mouillés, retentit un bruit sourd.

C’est un serment cruel à l’époux sans merci
Qui accable les gens de ses impôts maudits.

Tes beaux cheveux ambrés, ruisselant de soleil,
Sur ta peau liliale couvre ta chasteté,
Or, tant d’humilité attire la pitié
Mais l’homme est féroce et impassible le ciel.

C’est un défi royal, d’une grande noblesse,
Que seul peut apprécier un cœur simple en détresse.

Ô Lady Godiva, tel Argos au mille yeux,
On t’épie, haletant, on ricane fielleux,
Derrière leur judas, des aveugles se cachent
Qui cherchent à ternir, à te vêtir de taches.

C ‘est un serment cruel à l’époux sans merci
Qui accable les gens de ses impôts maudits.

Un tel dépouillement doit te consacrer reine
Bien plus que la couronne qui te fit châtelaine
Mais puisque personne n’en est illuminé,
La ville, dans la nuit, est plongée à jamais.

C’est un défi royal, d’une grande noblesse
Que seul peut apprécier un cœur simple en détresse.

Ô Lady Godiva, tes larmes sont des perles
Qu’a recueilli un ange en collier éternel,
Qu’on admire le soir sous la voûte nocturne
Quand s’accroche notre âme aux anneaux de Saturne.**


*Pour infléchir la décision de son époux, le comte Léofric(il porte bien son nom...) d’augmenter les impôts locaux et d’appauvrir le peuple, Lady Godiva décida désespérée de traverser la ville nue sur son cheval en geste d’humiliation.

**Saturne est associé aux humeurs mélancoliques.


Ecrit par Banniange
Tous droits réservés ©



*

Il y a actuellement 18 visiteurs sur le site !

MEMBRES CONNECTES ACTUELLEMENT  [1]:
Aurorefloreale.

LES MEMBRES QUI SE SONT CONNECTES IL Y A MOINS DE 24H  [53]:
Licorne. Violette. Rickways. Jmd. Lo. Tonindulot. Kim Aquilina. Rimatouvent. Machajol. BY-LP. Oxalys. Evemarie. Nostahrj. Royam. Lasource. Ann. Muse31. Louis. Isa la Bella. Gerachau. Marcek. Sosso. Joa. Tom. AR_d_N. Kero. Dreamhunter. Jamespx. Salus. Lucie. Gbandi. Mijo. Mistou. Ottomar. Pilar. Djoze. Aurorefloreale. Francois Ville. YonL. Nihilisteo. Stephastella. Yanis abrous. Martial. Amon 1er. Typique. Mido. L etre anonyme. Lastours. Andre. Manon_climb. Ced le magnifique. VaianaVy. Baroudback.

LES DERNIERS MEMBRES INSCRITS :
Baroudback. VaianaVy. Avamankpe. Coeur battant . ThorHydae. Lemontagnard73. Moitbu. Estceguido. Ombre. Fougeredudesert. Ced le magnifique. Sebasura. Zoetoile . Crampshalterofilia. Tony. Manon_climb. Cracovien. Andre. Habenaria Radiata. Shakespeare Junior 971.

********
Contact
Copyright©Lespoetes.net
Tous droits réservés
Site déclaré à la CNIL sous le n°1023924