Connectez-vous pour participer          Identifiant perdu     S'inscrire   

Lespoetes.net, la poésie sur internet.

       


Discussion en direct Connectez vous pour participer.


 Poète
Rimatouvent



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)



Poème précédent Poème suivant
             

Catégorie : TECHNIQUES POETIQUESCliquez ici pour lire tous les poèmes de la catégorie:TECHNIQUES POETIQUES

À qui racine manque radicelle suffit !




Veuillez m’en excuser Jean Racine est sorti
Cet écrit est le fait d’un timide apprenti.



Alexandra

En cette heure où l’aurore frange l’horizon d’ambre
Qui vient soudain frapper aux portes de ma chambre
Disait Alexandra qui avait lu Racine,
Mon époux est en chasse en terre poitevine
Serait-ce une servante à l’horloge en défaut
Qui m’apporte déjà un déjeuner trop chaud.
Répondez je vous prie il me faudrait savoir
La main qui m’éveilla toquant dans le couloir.

Burrhus

Princesse Alexandra c’est votre serviteur
Qui ose s’avouer zélé admirateur
Et de son sentiment désirant faire état
Il veut de son amour vanter le bel éclat.
Il couve un feu secret qui affecte son cœur
Dont il veut expliquer la sublime teneur.
Les temps de passion se doivent d’aboutir
Et à votre beauté il doit s’assujettir.

Alexandra

Burrhus mon cher voisin d'où vous vient cette audace
D’un feu déraisonné je perçois la menace
Craignez de mon époux un courroux sans mesure
Il règne en absolu maitre de ma nature.
Et niant tous les songes que votre vue m’inspire
Je ne dois plus penser à vous et j’en soupire.
Il eut été plaisant d’imaginer pourtant
Un assouvissement des désirs nous tentant.
Car mon mari chasseur n’improvisant que peu
A le rite banal, insipide et pompeux.
Mais je le crains, mon cher, les servantes bavardes
Nous feraient condamner aux coups de hallebardes.
Ne pouvant m’exalter du bonheur de la chose
Je ne suis que recluse et j’ai l’âme morose.

Burrhus

Alexandra pensez à la porte secrète
Échappant au regard de servante indiscrète.
Nous pourrions accéder au propice boudoir
Faisant à nos élans un sublime nichoir,
Et je m’évaderais par la croisée que voile
Une tapisserie à l’élégante toile.
Madame comment lever la juste réticence
Freinant en votre esprit, du désir, la croissance.
Sauriez-vous accepter un dernier argument
Permettant de céder à mon entêtement.

Alexandra

Burrhus comment lever mon ultime parade,
Osez un artifice enfin qui persuade.

Burrhus

Ma chère Alexandra tendez un peu l’oreille
Imaginez le feu qui en moi se réveille
Entendez bien ce bruit qui à l’amour importe
Devinez le moyen frappant à votre porte.





Ecrit par Rimatouvent
Tous droits réservés ©



*

Il y a actuellement 31 visiteurs sur le site !

MEMBRES CONNECTES ACTUELLEMENT  [5]:
Violette. Jmd. Oxalys. Royam. Leonard.

LES MEMBRES QUI SE SONT CONNECTES IL Y A MOINS DE 24H  [66]:
La veuve noire. Licorne. Violette. Rickways. Skywheeler. Jmd. Lo. Franny. Tonindulot. Pierre. Rimatouvent. Machajol. Oxalys. Colline. Evemarie. Maninred. Nostahrj. Royam. Lasource. Ann. Muserhode. Saintes. Isa la Bella. Jenesuisrien. Wall. Gerachau. Lefebvre. Soleil factice. Marcek. Joa. AR_d_N. Salus. Lucie. Eolia. Claudel. Mijo. Anemone. Papyrobert. Ottomar. Pilar. Mahea. Catriane. Sylvain2023. Aurorefloreale. Leonard. Arcane. Mickael. Mona Farbiu. Milo. Coeur de poete . Typique. Caillou7510. Ouakaman. Laurent7869. Lastours. Andre. Ced le magnifique. AlanJoyce. Noiressaim. Bleu Horizon. Joailes. Maitia. F.Lo. Licrone. Lanter. Mathilde.

LES DERNIERS MEMBRES INSCRITS :
Esther. Aristote. Mathilde. Lili95. Mandarine. L_homme_regarde. Lanter. Licrone. Le fou. Hannah. Colfeau. Vincentcros. Lou-guit. FranckLPSME. F.Lo. Nazca. Le Corbeau Noir. Novembre a Paris . Pivoine. 5g.

********
Contact
Copyright©Lespoetes.net
Tous droits réservés
Site déclaré à la CNIL sous le n°1023924