Connectez-vous pour participer          Identifiant perdu     S'inscrire   

Lespoetes.net, la poésie sur internet.

       


Discussion en direct Connectez vous pour participer.


 Poète
Lefebvre



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)



Poème précédent Poème suivant
             

Catégorie : AMOUR ET SENTIMENTSCliquez ici pour lire tous les poèmes de la catégorie:AMOUR ET SENTIMENTS

La sauvageonne


La sauvageonne


C’était l’avenante sauvageonne des cœurs
Qui gentiment s’offrait à tous, pour leur bonheur.
Chaque jour, elle ne vivait que pour l’amour
Sans promesse, sans attachement, sans toujours.


C’était un petit rien, une pas grande chose
Une tête joufflue marquée de couperose
De longs cheveux raides, sales, couleur filasse,
Elle baissait la tête comme une bécasse.

Elle déambulait toujours seule dans les rues,
S’asservissant sans fin aux embûches accrues.
À bras ouverts, pour rien, comme ça sans vergogne,
S’il était gentil avec une bonne trogne.

C’était l’avenante sauvageonne des cœurs
Qui gentiment s’offrait à tous, pour leur bonheur.
Chaque jour, elle ne vivait que pour l’amour
Sans promesse, sans attachement, sans toujours.


Puis un jour, elle fut malade, gravement.
Tous ses amis l’ont fui inexorablement.
Elle se retrouva seule, finie en ce monde
Avec ces humains aux mentalités immondes.

Elle a erré longtemps complètement perdue
Priant à chaque instant sur son rêve éperdu.
Dieu, pardonné moi mes pêchés d’adoration
Pour ces hommes pervers débordants d’abjections.

C’était l’avenante sauvageonne des cœurs
Qui gentiment s’offrait à tous, pour leur bonheur.
Chaque jour, elle ne vivait que pour l’amour
Sans promesse, sans attachement, sans toujours.


Aujourd’hui, au ciel elle prie à tout jamais,
Pour toutes les femelles entichées désormais.
Ne suivez pas les rêves de votre passion
Fermez votre cœur à tous ces trublions

La vie est très belle quand on est amoureuse,
Mais s’il vous plaît, ne soyez pas trop allumeuse.
Gardez-vous des doux sourires et des cadeaux,
Derrière se cachent de dangereux bourreaux.

C’était l’avenante sauvageonne des cœurs
Qui gentiment s’offrait à tous, pour leur bonheur.
Chaque jour, elle ne vivait que pour l’amour
Sans promesse, sans attachement, sans toujours.


Daniel LEFEBVRE
20.11.2016













Ecrit par Lefebvre
Tous droits réservés ©



*

Il y a actuellement 22 visiteurs sur le site !

MEMBRES CONNECTES ACTUELLEMENT  [1]:
Leonard.

LES MEMBRES QUI SE SONT CONNECTES IL Y A MOINS DE 24H  [51]:
Licorne. Violette. Polymnie2. Lo. Tonindulot. Kim Aquilina. Rimatouvent. Machajol. Oxalys. Colline. Evemarie. Jeannine B. Nostahrj. Ann. Louis. Saintes. Isa la Bella. Banniange. Skipette. Lefebvre. Marcek. Joa. Elmorabethi. Dynamot. Rechab. Salus. Mistermad. Claudel. Mijo. Anemone. Pilar. Catriane. Sylvain2023. Aurorefloreale. Leonard. Gouelan. Arcane. BVL. Piwi87. Arnaud Gerard. Guigui90000. Jpfras. Ventvert. Isabelle Chevalier. Milo. Chonch. Drummy. HugoP. ASGHAR. Edgars. mayersam.

LES DERNIERS MEMBRES INSCRITS :
mayersam. Edgars. ASGHAR. Orgueil. Anne Onyme. Farandole. HugoP. Geronimo. Mary2607. FabienDrouet. Floflo03. Diarmund. Jean Cancelier. Saline. Yan. Joack. Isabelle Chevalier. StormMn. Cyr63. Frederic Matteo.

********
Contact
Copyright©Lespoetes.net
Tous droits réservés
Site déclaré à la CNIL sous le n°1023924