Connectez-vous pour participer          Identifiant perdu     S'inscrire   

Lespoetes.net, la poésie sur internet.

       


Discussion en direct Connectez vous pour participer.


 Poète
Rimatouvent



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)



Poème précédent Poème suivant
             

Catégorie : IMAGINAIRECliquez ici pour lire tous les poèmes de la catégorie:IMAGINAIRE

Décadence et Renaissance !




Les dames du Château menaçaient d’une grève !
À la fin des tournois les vainqueurs en armure
Exigeaient pour agir une trop longue trêve
Le fer à retirer nuisait à l’aventure.

Et puis le démontage des complexes ferrures
Dérobait quelques forces au combattant ardent
La fatigue menait à des désinvoltures
Et le "désarmuré" avait moins de talent.

Bien sur quelques valets n’ayant pas combattu
Suppléait les seigneurs aux lenteurs métalliques,
Pour les plus laides dames, ils se montraient têtus
Mais des écus en plus les rendaient dynamiques.

De La Bricolandière, un chevalier connu
Décida qu’il fallait un remède à la chose
Il créa un concours pour être vite nu
En sachant s’évader de l’armure morose.

Le temps était compté et la simplicité
D’un subtil démontage avait son importance
Il fallait inciter à la rapidité
Le chevalier vainqueur qui présentait sa lance.

Les maréchaux ferrants et les serruriers
Étudièrent l’enjeu pour moins de dictature
Un certains Mécano maître des ferronniers
De boulons et d’écrous équipa une armure.

Mais il fallut des clés ou bien des tournevis
Aux dames qui avaient l’habileté physique
Avant que de pouvoir accéder au service
Du seigneur dépourvu du capot mécanique.

On offrit donc alors aux belles favorites
Des trousses à outils en place de bijoux
L’aptitude à ôter les ferrailles maudites
Faisait choisir des dames sachant démonter tout.

Les goûts évoluant on fit d’aluminium
Des armures légères aux risques redoutables
On allait bien plus vite vers le funérarium
Mais l’ouvre-boîte seul devint indispensable.

Alors l’on combattit de façon différente
Dédaignant l’emballage on eut l’accès direct
L’armure d’autrefois fut mode décadente
Le vêtement léger séduisit l’intellect.

Le progrès traversa la mode sensuelle
On offrit des tournois tenant sur des Smartphones
Et du télé-désir à l’étreinte réelle
On n’eut plus le souci des armures bouffonnes.

Ah c’était le bon temps quand retirant l’armure
En une heure de temps le preux chevalier
Avait la libido gardant plaisante allure
Les dames avaient alors le rut hospitalier.

Trop de facilité peut gâcher la conquête
Il faut se délecter de tout préparatif
Le moment médité précède l’étiquette
Avec armure ou non il est incitatif.







Ecrit par Rimatouvent
Tous droits réservés ©



*

Il y a actuellement 16 visiteurs sur le site !

MEMBRES CONNECTES ACTUELLEMENT  [1]:
Wall.

LES MEMBRES QUI SE SONT CONNECTES IL Y A MOINS DE 24H  [60]:
Licorne. Violette. Rickways. Skywheeler. Lo. Tonindulot. Rimatouvent. Machajol. Oxalys. Royam. Ann. Fregat. Louis. Saintes. Isa la Bella. Jenesuisrien. Wall. Stapula. Gerachau. Marcek. Joa. AR_d_N. Jamespx. Rechab. Salus. Lucie. Eolia. Claudel. Piloukan. Anemone. Pilar. Mahea. Catriane. Sylvain2023. Djoze. Theo. Aurorefloreale. Leonard. Arcane. Rousselot. Lyruhara. Par ma voix. Coeur de poete . Amon 1er. Typique. Ouakaman. Laurent7869. Lastours. Andre. Rogertibbart. Franklino. Noiressaim. Zalina. Bleu Horizon. Joailes. DNN. Maitia. Licrone. Lou-guit. Vincentcros.

LES DERNIERS MEMBRES INSCRITS :
Licrone. Le fou. Hannah. Colfeau. Vincentcros. Lou-guit. FranckLPSME. F.Lo. Nazca. Le Corbeau Noir. Novembre a Paris . Pivoine. 5g. Mousquetaire. Maitia. Inti . Joailes. Shaozu. Decugis Martial. LaPeurDuVide.

********
Contact
Copyright©Lespoetes.net
Tous droits réservés
Site déclaré à la CNIL sous le n°1023924