Connectez-vous pour participer          Identifiant perdu     S'inscrire   

Lespoetes.net, la poésie sur internet.

       


Discussion en direct Connectez vous pour participer.


 Poète
Rimatouvent



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)



Poème précédent Poème suivant
             

Catégorie : IMAGINAIRECliquez ici pour lire tous les poèmes de la catégorie:IMAGINAIRE

Le Rêve malléable


Le Rêve malléable

J’aimerais vous aimer, vous offrir du bonheur
Apprendre à mes baisers à vous savoir par cœur
Et feuilleter le livre où toutes les caresses
Mêlent le temps des joies à celui des ivresses
Distiller, sans excès, en comptant chaque goutte
L’envie qui de vos charmes saurait trouver la route.

Inventer s’il fallait de nouvelles ardeurs
Susceptibles d’ouvrir au désir vos douceurs
Oindre le feu du corps de l’onde des délices
Avoir la gourmandise aux attentes propices
Et bercer de vos sens les attentes secrètes
Par le cheminement d’audaces indiscrètes.

Le corps est peu de chose il lui faut un guetteur
Attentif aux signaux disant qu’il est acteur
Du plus intense accord liant dans l’excellence
À l’extase de l’un, une autre équivalence.
Et pour mieux exalter l’intensité promise
il se faut partager l’égale gourmandise.

Les sens ont des chemins où chaque voyageur
Trouve en son doux parcours bien les attraits majeurs
Et rechercher le doux de la concupiscence
Incite à moduler l’onde de l’exigence
Pour que vienne le feu sans la moindre contrainte
Il faut pour chaque appel une amoureuse plainte.

La lassitude aussi est habile barreur
Le sensuel esquif perdant de sa fureur
Des vagues de tendresse et des pauses câlines
Enchainent dans l’attente des minutes divines
Et le doux peau-à-peau, espérance passive,
N’est que le préambule à quelque récidive

De l’abandon du jour à l’étrange noirceur
D’une nuit blanche on fait l’expression du cœur
Et l’esprit s’enchantant d’un rêve majuscule
Fait voile avec les sens fuyant le crépuscule.
Du subtil préambule aux sueurs épuisantes
On épuise l’ardeur d’ivresses fascinantes.

Qu’il me plairait d’avoir un destin sans rigueur
Accorder nos esprits aux superbes langueurs
Parcourir avec vous le livre des caresses
Imaginer des nuits d’insomnie, d’allégresses
Mais le temps, la distance, étant impitoyables
Je ne peux qu’adorer mes songes incroyables.








Ecrit par Rimatouvent
Tous droits réservés ©



*

Il y a actuellement 32 visiteurs sur le site !

MEMBRES CONNECTES ACTUELLEMENT  [3]:
Violette. Machajol. Aurorefloreale.

LES MEMBRES QUI SE SONT CONNECTES IL Y A MOINS DE 24H  [48]:
Licorne. Violette. Rickways. Polymnie2. Lo. Tonindulot. Kim Aquilina. Pierre. Rimatouvent. Machajol. Oxalys. Evemarie. Jeannine B. Ray78. Lasource. Ann. Muse31. Louis. Isa la Bella. Fasya. Wall. Banniange. Marcek. Joa. AR_d_N. Salus. Lucie. Claudel. Mijo. Ottomar. Pilar. Aurorefloreale. Leonard. Arcane. Nihilisteo. Yanis abrous. Milo. Typique. Bzh29. Mido. Laurent7869. Lastours. Andre. Ombre. Sebasura. Ced le magnifique. Fougeredudesert. Estceguido.

LES DERNIERS MEMBRES INSCRITS :
Moitbu. Estceguido. Ombre. Fougeredudesert. Ced le magnifique. Sebasura. Zoetoile . Crampshalterofilia. Tony. Manon_climb. Cracovien. Andre. Habenaria Radiata. Shakespeare Junior 971. Taw. Eclat de lune. Lastours. Togson. Fifty. Laurine.

********
Contact
Copyright©Lespoetes.net
Tous droits réservés
Site déclaré à la CNIL sous le n°1023924