Connectez-vous pour participer          Identifiant perdu     S'inscrire   

Lespoetes.net, la poésie sur internet.

       


Discussion en direct Connectez vous pour participer.


 Poète
Coeur de poete



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)



Poème précédent Poème suivant
             

Catégorie : SPLEEN ET TRISTESSECliquez ici pour lire tous les poèmes de la catégorie:SPLEEN ET TRISTESSE

Sauvage


Beauté sauvage
Apprivoisée que deviens tu ?
Modèle d'admiration !
Prendre possession de toi
Sauvage ,c'est toi qui choisit
Retourner les pierres
Trouver les plus parfaites pour construire
Sans avoir besoin d'être travaillées
Retourner les pierres pour y trouver l'herbe ,la terre
Les constructions que L'homme n'a fait que détruire
Retrouver de quoi vivre , de faire pousser la vie
Tu n'aimes pas le sauvage
Mais tu te comportes en sauvage
Il dessine alors une tête ronde comme la Terre
Les yeux en forme de portes
Portes fermées sur ce qu'il semblerait bon d'y mettre derrière
Ne jamais ouvrir comme la boîte de Pandore
Pandore dont la fin sonne comme door, porte en anglais
Endoormir
Portes fermées ,ce qui s'y prépare dans ton esprit
N'ouvre pas
Un appel d'air , un inconnu
La fin d'un espoir
La fin d'une frontière
Tout et rien à la fois
Une porte a une poignée
De mains tendues
Une porte à une poignée
Frapper jusqu'au son de ta voix :entre
Jusqu'à une présence qui vient t'ouvrir
C'est pour quoi ?
T'attendre à la porte que tu reviennes
Je ne peux rien faire tant que tu n'es pas là
Une porte forcée comme un délinquant qu'on viendrait
Chercher , un cambrioleur qui viendrait voler
Toi tu dessinerais une fenêtre
Ouvrir pour laisser entrer les rayons du soleil ,
La fraîcheur du vent
Fermer pour le froid
Une fenêtre sur , une ouverture
Une respiration
Une fenêtre pour y voir à travers
Poser des rideaux , des volets pour masquer
Garder l'intimité
Derrière le sauvage
Ouvrir il s'y échappe
A l'air libre
Savoir de lui même jusqu'où aller
Eclats de verre sur le sol
Regarde le ciel
Reflète le ciel
Prend la pluie qui coule
Sèche au soleil en laissant des traces
Porte , fenêtre , verre , pierre
Marche sur des gravats ,
Pas empesés
Ne peut aller bien loin
Comme dans un enclos fermé
Le sauvage à dompter les ouvertures ,les constructions
Peut tout faire tomber
Alors ce qui vient de l'homme ne se fait que beau
Pour flatter sa puissance





Ecrit par Coeur de poete
Tous droits réservés ©



*

Il y a actuellement 19 visiteurs sur le site !

MEMBRES CONNECTES ACTUELLEMENT  [0]:

LES MEMBRES QUI SE SONT CONNECTES IL Y A MOINS DE 24H  [54]:
La veuve noire. Licorne. Violette. Rickways. Fanch. Skywheeler. Lo. Tonindulot. Pierre. Rimatouvent. Machajol. Oxalys. Colline. Evemarie. Nostahrj. Lasource. Ann. Muserhode. Saintes. Fasya. Wall. Stapula. Gerachau. Lefebvre. Marcek. Joa. Cepyge X. Lolo. Salus. Claudel. Mijo. Anemone. Pilar. Mahea. Sylvain2023. Aurorefloreale. Francois Ville. Maldoror. Mickael. Par ma voix. Coeur de poete . Drummy. Lemessager. Amon 1er. Typique. Laurent7869. Franklino. Noiressaim. Maitia. F.Lo. Licrone. Vincentcros. Lanter. cocicofa.

LES DERNIERS MEMBRES INSCRITS :
cocicofa. Clacele. Jeansu. Mathilde. Lili95. Mandarine. L_homme_regarde. Lanter. Licrone. Le fou. Hannah. Colfeau. Vincentcros. Lou-guit. FranckLPSME. F.Lo. Nazca. Le Corbeau Noir. Novembre a Paris . Pivoine.

********
Contact
Copyright©Lespoetes.net
Tous droits réservés
Site déclaré à la CNIL sous le n°1023924