Connectez-vous pour participer          Identifiant perdu     S'inscrire   

Lespoetes.net, la poésie sur internet.

       


Discussion en direct Connectez vous pour participer.


 Poète
Rimatouvent



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)



Poème précédent Poème suivant
             

Catégorie : EVENEMENTSCliquez ici pour lire tous les poèmes de la catégorie:EVENEMENTS

La Cougar et le Plagiste.



Cette fable est banale mais elle explique bien
Que l’argent qui peut tout, parfois ne peut plus rien.


Une dame assez vieille, enfin disons d’un âge
Qu’on ne précise plus sans qu’il y ait outrage,
Ayant des revenus très loin d’une smicarde,
Vivait au Negresco : une belle mansarde.

De ses ans amassés elle cachait le tout,
Car maints corps de métier avaient gagné des sous
En restaurant l’ancêtre ; elle avait refusé
Que l’érosion sur elle ait sa fatalité.

Et donc liposucée, étirée et tendue,
Ses rides étaient gommées on ne les voyait plus.
Quand il manquait un peu de matière agréable
Le chirurgien adroit la mettait sur la table
Pour greffer le surplus, de nature synthétique,
Qui donnait à la dame un galbe magnifique.
Puis il la modifiait, en fait, assez souvent,
Les appâts de synthèse aimant fort peu les ans.

Manucure, pédicure et de nombreux coiffeurs
Étaient à son service et faisaient son bonheur.
Sans attendre les soldes la dame s’habillait
Chez les grands dont les noms à Nice scintillaient,
À Paris, Monaco on les trouvait aussi,
Rarement à Choisy, Champerret ou Vitry.

Un jour notre héroïne au tuning de jeunette
Vit un garçon bronzé, qui sous noires lunettes
Avait de jolis yeux, il était souriant,
Il installait pour tous sur le sable brûlant
Chaises longues, parasols, pour un apport modique
Que parfois les pourboires rendaient très sympathique,
Car face au Negresco on montrait sans façon
En étant généreux qu’on avait du pognon.

Elle en vint à rêver, sans la moindre pudeur,
Que le jour finissant ce jeune travailleur
Pourrait lui consacrer les moments nécessaires
À donner à son corps quasi octogénaire
Réponse convenant à une envie fébrile
Qu’entretenait encore sa libido sénile.

Pourboires délirants et claires allusions
La dame voulut savoir si le jeune Apollon
Boirait d’un bon champagne, avec elle quelques coupes
Prétextant que vieux pot ferait meilleure soupe.

Je jeune homme dit non ; expliquant que l’argent
Ne saurait justifier un amour indécent,
Que dans un jeune pot il faisait un potage
Si doux, si merveilleux, qu’un amour sans partage
L’unissait à sa belle que c’était pour la vie,
Qu’il aurait à l’aimer une joie infinie.

Moralité

Dans certains cas on voit que l’argent ne peut rien,
On ne peut acheter que ceux le voulant bien
Et si en de vieux pots, se fait meilleure soupe,
On peut en raisonnant émettre quelque doute
Car aux vieilles recettes, dans de vieilles écuelles
On ne peut cuisiner les délices nouvelles.






Ecrit par Rimatouvent
Tous droits réservés ©



*

Il y a actuellement 15 visiteurs sur le site !

MEMBRES CONNECTES ACTUELLEMENT  [3]:
Pierre. Oxalys. Aurorefloreale.

LES MEMBRES QUI SE SONT CONNECTES IL Y A MOINS DE 24H  [46]:
Licorne. Violette. Polymnie2. Kim Aquilina. Pierre. Rimatouvent. Oxalys. Colline. Evemarie. Nostahrj. Royam. Lasource. Zitoun. Louis. Poesie101. Jenesuisrien. Banniange. Marcek. Joa. Rechab. Fran72. Eolia. Claudel. Chicabala. Joachim. Poetedza. Catriane. Sylvain2023. Syzygio. Aurorefloreale. Francois Ville. Arcane. YonL. Roland. Maldoror. Laurent L.. Yanis abrous. Emile Andre. Dilahk-Ihtebaromle. Fdx. Le-blogtrotteur. Arcadien5. Geairaret. Youyou. Eva Dam. Un dormeur .

LES DERNIERS MEMBRES INSCRITS :
monsieurpaul. LilieTheKid. Aurele973. clindoeil. Sagittaire. Un dormeur . LeCanadien. Litterateur17. Jon_contrecourant. Antonwhat. Abelard. Leptotenes. Clement docteur. Bobley. Chiquo34. Poetefou. Eva Dam. Josephine. Coco-Nuts. Nihan.

********
Contact
Copyright©Lespoetes.net
Tous droits réservés
Site déclaré à la CNIL sous le n°1023924