Connectez-vous pour participer          Identifiant perdu     S'inscrire   

Lespoetes.net, la poésie sur internet.

       


Discussion en direct Connectez vous pour participer.


 Poète
Coeur de poete



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)



Poème précédent Poème suivant
             

Catégorie : IMAGINAIRECliquez ici pour lire tous les poèmes de la catégorie:IMAGINAIRE

Pensées délirantes


Pensées en délire
Me voir enfermé
Pour une folie
Une pensée divergente
Alors qu'elles sont généralement convergentes
Tu es venue
Elle s'est égarée
Bue de ses deux mains idée
Ta beauté
Elle avait raison qui d'autres ne l'aurait pas fait
Ton corps elle voulait être transmission de pensée
T'induire à te manifester
Pensée échappée
Pour une peau à l'air si douce , si soyeuse
Qui donnait envie de poser les doigts
Et plus si affinité en paume puis caresse
Une pensée si aisée quand elle s'imagine
Comme si tes vêtements étaient superflus
Une pensée qui se voulait murmure
Comme pour écouter de plus près
Une pensée rafraîchissante
Comme si à ce moment tu en avais eu besoin
Une première main dans tes cheveux
Une seconde main sur tes joues
Des baisers comme pour déboutonner ton visage
Tes lèvres à nue
Une pensée comme le vent qui déshabille tes cheveux
Qui aspire et envole tes vêtements
Puis la chaleur qui s'installe
Comme un fait exprès
Le désir
Une main courante
Rassurante
Quelqu'un a envie de moi
Une main modelante
Qui redessine ton corps
Pour objectiver une pensée
Une pensée qui ne soit plus une voix intérieure
Dans la confusion des bruits , du vent , de la chaleur
L'esprit s'emporte car solitaire
Il aime à se rêver romantique dans un environnement propice
Une pensée attirée par la couleur de ton vêtement
Une pensée séduite
Pourtant ta raison a fait regarder à deux fois
Sur le coup pas trop sûr
Puis tu laisses ta raison de côté

Qu'une pensée
Tu ne sais pas , tu ne réagis pas
Tu penses que la fièvre va mettre en mouvement
Qu'elle va sentir
Mais tant que tu ne touches pas
Il n'y a que le regard insistant
Qui laisserait à penser

Une pensée délirante
Dans une séquence , un événement
Qui a déjà ses propres fonctions
Celui de l'instant dans un moment de détente , de vacances
Une pensée délirante dans le vide
Tandis que tes yeux regardent le cadre
D'une scène de vie





Ecrit par Coeur de poete
Tous droits réservés ©



*

Il y a actuellement 26 visiteurs sur le site !

MEMBRES CONNECTES ACTUELLEMENT  [0]:

LES MEMBRES QUI SE SONT CONNECTES IL Y A MOINS DE 24H  [54]:
La veuve noire. Licorne. Violette. Rickways. Fanch. Skywheeler. Lo. Tonindulot. Pierre. Rimatouvent. Machajol. Oxalys. Colline. Evemarie. Nostahrj. Lasource. Ann. Muserhode. Saintes. Fasya. Wall. Stapula. Gerachau. Lefebvre. Marcek. Joa. Cepyge X. Lolo. Salus. Claudel. Mijo. Anemone. Pilar. Mahea. Sylvain2023. Aurorefloreale. Francois Ville. Maldoror. Mickael. Par ma voix. Coeur de poete . Drummy. Lemessager. Amon 1er. Typique. Laurent7869. Franklino. Noiressaim. Maitia. F.Lo. Licrone. Vincentcros. Lanter. cocicofa.

LES DERNIERS MEMBRES INSCRITS :
cocicofa. Clacele. Jeansu. Mathilde. Lili95. Mandarine. L_homme_regarde. Lanter. Licrone. Le fou. Hannah. Colfeau. Vincentcros. Lou-guit. FranckLPSME. F.Lo. Nazca. Le Corbeau Noir. Novembre a Paris . Pivoine.

********
Contact
Copyright©Lespoetes.net
Tous droits réservés
Site déclaré à la CNIL sous le n°1023924