Connectez-vous pour participer          Identifiant perdu     S'inscrire   

Lespoetes.net, la poésie sur internet.

       


Discussion en direct Connectez vous pour participer.


 Poète
Coeur de poete



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)



Poème précédent Poème suivant
             

Catégorie : AMOUR ET SENTIMENTSCliquez ici pour lire tous les poèmes de la catégorie:AMOUR ET SENTIMENTS

Une gare siffle la fin d'un train


Une gare siffle la fin d'un train
Gare à toi
Tu descends sur le quai
La fin d'une langue ordinaire
Celle d'un jour sans toi
Montrer l'évidence jusque dans la syntaxe
La fin d'une routine
De l'exception
Effacer les peut-être ,les promesses
Le poète imposait ses vues
C'est toi qui fait l'histoire
Le témoin ,celui qui peut rapporter ,certifier
Une brume qui se lève toujours vierge
La mer se découvre , les pas d'une Vénus sur le sable sec
Son Boudoir rococo ,le salon féminin mer et Vénus
Un coquillage qui fera entendre le bruit de l'eau
Toujours prête à te retirer dans le fumoir
L'écume de fumée d'une vague
Rentrée dans sa coquille ,
Parce que non corrigée
Il aurait fallu la frapper du regard
Des volutes ,un vouloir subjonctif !
Dans les draps blancs , ton corps nu mi torse comme un rabat
Un wagon couchette
Ton bras droit plié en l ,to bras gauche en i le long de ta joue
Li
Autour de ton cou ,un collier lierre en or blanc
Grimpé sur ce mur d'absence
Di...amants le temps d'un arrêt de gare
Collection les précieuses
Précieuse comme un terminus
A t'attendre quand " tous ses gares "
Assise sur le lit les jambes repliées en ^
Ses bras aussi mais en sens inverse , ne laissant paraître
Qu'un oeil ,l'autre caché par tes cheveux , le nez pointé
Allongée sur le côté , sa tête appuyée sur la main gauche
Son bras forme un triangle
Sa main droite posée à côté
La main dans le triangle ,une envie de
Son collier coco ,sortie de sa coquille rien que pour toi
Assise sur le tapis ,l' épaule droite sur le rebord du lit
La tête penchée , les yeux fermés
Allongée sur le ventre , dorsale elle tourne le visage vers toi
Sur sa peau ,l'or et les diamants
Elle se pare des beaux atours pour briller de mille feux
La lumière rouge du buttoir , fin du rail
Son corps un grand espace
Un chemin à marquer
L'homme trouve un reflet dans les yeux de Dieu
La fenêtre du train
Un volet roulant
L'intimité après la prière exaucée




Ecrit par Coeur de poete
Tous droits réservés ©



*

Il y a actuellement 22 visiteurs sur le site !

MEMBRES CONNECTES ACTUELLEMENT  [0]:

LES MEMBRES QUI SE SONT CONNECTES IL Y A MOINS DE 24H  [43]:
Rickways. Polymnie2. Jmd. Lo. Colline. Evemarie. Recreation. Royam. Ann. Fregat. Stapula. Cepyge X. Salus. Eolia. Mijo. Pilar. Carassius Auratus. Aurorefloreale. Leonard. Paule. Arcane. Roland. Yanis abrous. Coeur de poete . Maiko. Typique. Lastours. Zeev stern. F.Lo. Guillaume Rindelaire. Matriochka. Ombrefeuille. Caducee. Ori. Maie. Prune. Licornou. Charazed. Arya. Endy28. Vegna. chemandog. Joyeuxinconnu.

LES DERNIERS MEMBRES INSCRITS :
Joyeuxinconnu. Agape . chemandog. Zoelauren . Stan88. Andalou13. Les yeux fermes. Endy28. Vegna. Niap. QueenRegina7. Dizzy. Md04. Angelina. Drm. Bore. Arya. Thekidof243. Ohnonpasmoi. Jakadi.

********
Contact
Copyright©Lespoetes.net
Tous droits réservés
Site déclaré à la CNIL sous le n°1023924