Connectez-vous pour participer          Identifiant perdu     S'inscrire   

Lespoetes.net, la poésie sur internet.

       


Discussion en direct Connectez vous pour participer.


 Poète
Pontbriand



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)



Poème précédent Poème suivant
             

Catégorie : AMOUR ET SENTIMENTSCliquez ici pour lire tous les poèmes de la catégorie:AMOUR ET SENTIMENTS

Poèmes à Marta


I.

Mon coeur qui bat pour toi est un sureau doré
Fleurissant quelquefois Pâlissant à ta vue
Je vis je meurs portant mon amour arboré
Comme un fanal brûlant dans ton sein adoré
Rougissant quelquefois Pâlissant à ta vue

Et quand ton chant en bas se met à balbutier
On entend s'agiter comme un bruit de grelot
Non pas les mers les monts les vals et les sentiers
Ni tous les dieux païens mais bien mon être entier
Qui tremblera pour toi et pour tous tes sanglots

Je t'aime maintenant que le soleil descend
Tu donneras à tous plus de vive clarté
De la délectation pour ce que je pressens
Je t'aime maintenant que le soleil descend
Je me glisse à présent dans ton corps écarté

II.

Marta j'aime tes yeux touffes de résédas
Comme un soleil mourant qu'on élève en soldat
Je descends à tes pieds mon amour mon linceul
Marta celui qui t'aime est celui qu'on esseule

*

Je revois ta photo ta beauté et l'Andorre
Tes cheveux déroulés tes cheveux que j'adore
Où se jettent comme en mer les baisers que j'envoie
Ils seront ta chaleur ton étoile et ta voie

*

J'aime ô j'aime ton corps qui s'étale en bouquet
Ta voix ta voix coule comme un vin de banquet
Adieu Marta adieu au revoir à ta source
Je l'embrasserais tant elle qui me ressource

*

Nous étions deux enfants comme deux lys tressés
Les lauriers se couchaient entre nos corps blessés
On les voyait parfois danser le soir en ronde
Que les lauriers sont beaux quand l'amour vient au monde

*

Au revoir maintenant c'est l'heure du déclin
Mais je reverrai un jour tes beaux yeux opalins
J'y pense tout le temps comme on pense à des fleurs
Mon âme est fatiguée comme un genêt qui meurt



Ecrit par Pontbriand
Tous droits réservés ©



*

Il y a actuellement 31 visiteurs sur le site !

MEMBRES CONNECTES ACTUELLEMENT  [1]:
Eti.

LES MEMBRES QUI SE SONT CONNECTES IL Y A MOINS DE 24H  [67]:
Licorne. Violette. Rickways. Polymnie2. Tourmentin. Jjnad. Jmd. Tonindulot. Lili. Pierre. Machajol. Oxalys. Colline. Evemarie. Jeannine B. Nostahrj. Lasource. Ann. Louis. Saintes. Fasya. Wall. Stapula. Marcek. Joa. Verbo. Pablo. Salus. Luciole. Claudel. Anemone. Chicabala. Mistou. Pilar. Mahea. Catriane. Sylvain2023. Carassius Auratus. Remia. Aurorefloreale. Leonard. Gorth. Arcane. Rousselot. Guigui90000. Yanis abrous. Isabelle Chevalier. Lafleurquirime. Coeur de poete . Martial. Alain le roux. Typique. Lastours. Zeev stern. Zalina. Bleu Horizon. F.Lo. SteveMtl. Coroner. Mercurocrom. Mixka. Eti. Ericd. Losamigos1. Anil. Zoeyxtkop. Goulven.

LES DERNIERS MEMBRES INSCRITS :
Eloquent. Goulven. Zoeyxtkop. The_Writer. Fanny. Anil. Alain le roux. Losamigos1. PrimeSauce. Ericd. Ivanitch. Melodie. Eti. Tesla. Ouroboros. Spalmaer. Coroner. Anae. Mixka. Tibo.

********
Contact
Copyright©Lespoetes.net
Tous droits réservés
Site déclaré à la CNIL sous le n°1023924