Connectez-vous pour participer          Identifiant perdu     S'inscrire   

Lespoetes.net, la poésie sur internet.

       


Discussion en direct Connectez vous pour participer.


 Poète
Leonard



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)



Poème précédent Poème suivant
             

Tous les poèmes sur le thème : DECESCliquez ici pour lire tous les poèmes sur le thème:DECES

Réveille-toi je me sens mal !


En pyjama suis descendu
Avant que l’âme elle ait rendue
Et j’ai couru fou dans la rue :
- Elle va mal, Docteur venez !

« - Qu'est-ce que tu me veux encore,
Mer sonore ? »


Dès que nous sommes revenus
« Elle n’est plus ! » fut entendu :
Cœur glacé je devins statue
La tête entre les mains couverte…

« - Peu m'importe ta gloire pure,
Ô nature ! »


Depuis ce temps toute l’année
Par tous les temps fenêtre ouverte
Mon piano est condamné
Aux lamentos qui déconcertent
.
« - Que me fait cette gaieté vile
De la ville ! »


Eté, hiver, fenêtre ouverte
Toute la rue est abonnée
Aux lamentos qui déconcertent :
« Pourquoi m’as-tu abandonné ? »

« -Rien ne réveillera ma mie
Tant endormie. »


Survivre est vain... De plus en plus,
D’avoir aimé, je veux mourir,
Quand celle qui si fort me plut
M'en ouvre si grand le désir !






glose inspirée par:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Verlaine


Lamento

La ville dresse ses hauts toits
Aux mille dentelures folles.
Un bruit de joyeuses paroles.
Monte au ciel, rassurante voix.
- Que me fait cette gaieté vile
De la ville !

Quelle paix vaste règne aux champs !
L'oiseau chante dans le grand chêne,
Les midis font blanche la plaine
Que dorent les soleils couchants.
- Peu m'importe ta gloire pure,
Ô nature !

Avec les signes de ses flots,
Avec sa plainte solennelle,
La mer immense nous appelle,
Nous tous, rêveurs et matelots.
- Qu'est-ce que tu me veux encore,
Mer sonore ?

- Ah ! ni les flots des Océans,
Ni les campagnes et leur ombre,
Ni les cités aux bruits sans nombre,
Qu'édifièrent des géants,
Rien ne réveillera ma mie
Tant endormie.


Ecrit par Leonard
Tous droits réservés ©



*
Signaler le poème (Thème inapproprié)

Il y a actuellement 29 visiteurs sur le site !

MEMBRES CONNECTES ACTUELLEMENT  [1]:
Aurorefloreale.

LES MEMBRES QUI SE SONT CONNECTES IL Y A MOINS DE 24H  [58]:
La veuve noire. Licorne. Violette. Rickways. Skywheeler. Jmd. Tonindulot. Rimatouvent. Machajol. Oxalys. Colline. Evemarie. Royam. Lasource. Ann. Muse31. Fregat. Saintes. Isa la Bella. Fasya. Wall. Stapula. Gerachau. Marcek. Joa. Tomto. AR_d_N. Dreamhunter. Kirlian. Salus. Mijo. Piloukan. Anemone. Pilar. Lysio. Mahea. Sylvain2023. Aurorefloreale. Leonard. Arcane. Isabelle Chevalier. Par ma voix. Coeur de poete . Ouakaman. Laurent7869. Lastours. Taw. Andre. Franklino. Noiressaim. Zalina. Bleu Horizon. Joailes. Maitia. F.Lo. FranckLPSME. Vincentcros. Novembre a Paris .

LES DERNIERS MEMBRES INSCRITS :
Hannah. Colfeau. Vincentcros. Lou-guit. FranckLPSME. F.Lo. Nazca. Le Corbeau Noir. Novembre a Paris . Pivoine. 5g. Mousquetaire. Maitia. Inti . Joailes. Shaozu. Decugis Martial. LaPeurDuVide. Ava. Cleyaa.

********
Contact
Copyright©Lespoetes.net
Tous droits réservés
Site déclaré à la CNIL sous le n°1023924