Connectez-vous pour participer          Identifiant perdu     S'inscrire   

Lespoetes.net, la poésie sur internet.

       


Discussion en direct Connectez vous pour participer.


 Poète
Rimatouvent



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)



Poème précédent Poème suivant
             

Tous les poèmes sur le thème : DECESCliquez ici pour lire tous les poèmes sur le thème:DECES

Le Décès d'Hortense


Le Décès d’ Hortense


Elle était au deuxième, ancienne costumière
De théâtre à Paris où elle avait vécu
Et vivait retraitée en petite rentière
Elle parut un jour complètement perdue

Jeune homme m’a-t-elle dit en m’ôtant quarante ans
Je ne suis plus solide il faudrait bien m’aider
À quatre vingt dix ans mon corps n’est plus vaillant
Il y a des cabas que je ne puis porter.

Hortense était douceur, c’était la gentillesse,
Je lui faisais ses courses je ramenais son pain
Je l’emmenais aussi le dimanche à la messe
Réciter des prières pour son défunt Germain.

Elle avait un café quelque peu contestable
Mais elle racontait ses travaux merveilleux
Et me disait souvent que vous êtes aimable
D’écouter attentif mes histoires de vieux.

Ses mains ne tremblant pas elle aimait faire voir
À tout le voisinage ses travaux de couture
Et portait à son cou avec un ruban noir
Un camée des plus fins qui avait belle allure.

Le mettant rarement seule autour de son cou
Quand elle désirait que l’objet soit porté
J’accrochais le ruban en me faisant très doux
Et fermais les crochets avec difficulté.

Aux quatre vingt douze ans j’offris un déjeuner
En riant s’agitant elle faisait l’enfant
Et dit au restaurant : nous fîmes réserver
Placez-moi au plus près de mon nouvel amant.

Elle est partie hier, là haut au paradis,
S’ils ont des choses à coudre ils découvriront l’art,
Et dira à Germain me voici mon chéri
Le destin de la vie m’avait mise en retard.

J’ai prévenu son fils un genre d’homme d’affaires
Il a pris un avion et a tout fait traiter
Par quelques spécialistes qui font le nécessaire,
Hortense ma copine a cessé d’exister.

Me donnant un paquet il a dit c’est pour vous
C’était le beau camée avec son ruban noir
« N’apportez plus de pain mais gardez mes bisous »
Avait écrit Clémence « merci et au revoir ».











Ecrit par Rimatouvent
Tous droits réservés ©



*
Signaler le poème (Thème inapproprié)

Il y a actuellement 28 visiteurs sur le site !

MEMBRES CONNECTES ACTUELLEMENT  [1]:
Aurorefloreale.

LES MEMBRES QUI SE SONT CONNECTES IL Y A MOINS DE 24H  [59]:
La veuve noire. Licorne. Violette. Rickways. Skywheeler. Jmd. Tonindulot. Rimatouvent. Machajol. Oxalys. Colline. Evemarie. Royam. Lasource. Ann. Muse31. Fregat. Saintes. Isa la Bella. Fasya. Wall. Stapula. Gerachau. Marcek. Joa. Tomto. AR_d_N. Dreamhunter. Kirlian. Salus. Mijo. Piloukan. Anemone. Pilar. Lysio. Mahea. Sylvain2023. Aurorefloreale. Leonard. Arcane. Isabelle Chevalier. Par ma voix. Coeur de poete . Ouakaman. Laurent7869. Lastours. Taw. Andre. Rogertibbart. Franklino. Noiressaim. Zalina. Bleu Horizon. Joailes. Maitia. F.Lo. FranckLPSME. Vincentcros. Novembre a Paris .

LES DERNIERS MEMBRES INSCRITS :
Hannah. Colfeau. Vincentcros. Lou-guit. FranckLPSME. F.Lo. Nazca. Le Corbeau Noir. Novembre a Paris . Pivoine. 5g. Mousquetaire. Maitia. Inti . Joailes. Shaozu. Decugis Martial. LaPeurDuVide. Ava. Cleyaa.

********
Contact
Copyright©Lespoetes.net
Tous droits réservés
Site déclaré à la CNIL sous le n°1023924