Connectez-vous pour participer          Identifiant perdu     S'inscrire   

Lespoetes.net, la poésie sur internet.

       


Discussion en direct Connectez vous pour participer.


 Poète
Pablo



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)



Poème précédent Poème suivant
             

Tous les poèmes sur le thème : FABLESCliquez ici pour lire tous les poèmes sur le thème:FABLES

Fables rases



Des foules de fables blafardes
Contées par des Phèdres affables
Qui ne donne pas même une lesson
Si loin de G. K. Chesterton
Pas facile de composer
Avec les pièces de ce puzzle
Pas évident de tisser
Avec un alphabet de deuil
Mais la fable est, ô la fable est
"Un alphabet pour l'humanité"
Alors composez potes poètes
Décomposez, roulez les lettres

Pour trouver dans cette turpitude
Quelques semblants de certitudes
Philosophiques

Des figures "catalogue bestiaires"
Aux airs assez vrais de nos frères
Des abstractions algébriques
Aux effets analgésiques
Mieux que n'importe quel sermon
Pour inculquer aux crânes blonds
Quelques rudiments de morale
Un peu de pierre philosophale

Pour trouver dans cette turpitude
Quelques semblants de certitudes
Philanthropiques

"Régnait ce prince en un palais
Tapissé d'or et de fourrures
Dans une malsaine luxure
Foulé de balais de valets
Il y baisait des concubines
En s'abreuvant des meilleurs vins
Et puis les tuait de ses mains
En admirant leur courbes fines
Il mis à mort tous ses ministres
Qui contestaient ses ordres fous
Il tua bourgeois et jaloux
En dansant sur des odes sinistres
Il fit abattre tous ses sujets
Au quatre coins de son royaume
Jusqu'à sa reine, jusqu'à ses mômes
Et ceux qui l'avaient enfanté
Il a voulu détruire la vie
Et la beauté, et l’innocence
Dans une bien macabre danse
Et faire de chaque jour une nuit
A la fin il se trouva seul
Au milieu des corps, des linceuls
Au milieu des cités en ruines
Sous la douceur sereine d'une bruine
Se retrouvant sans distraction
Il ne vit qu'une seule solution
But toute une fiole de poison
Pour aller rejoindre ses démons
...
La morale de cette sombre histoire
Il faut repeindre le monde en noir
Pour aller tutoyer les anges
S'élever au-dessus de la fange
Et se dire que tout est foutu
Ne pas prêcher les convaincus
Puis dire à Phèdre et toute sa clique
De gober des analgésiques"


Essayez dans cette turpitude
De trouver l'ombre d'une certitude
Philosophique



Ecrit par Pablo
Tous droits réservés ©



*
Signaler le poème (Thème inapproprié)

Il y a actuellement 36 visiteurs sur le site !

MEMBRES CONNECTES ACTUELLEMENT  [2]:
Oxalys. Verbo.

LES MEMBRES QUI SE SONT CONNECTES IL Y A MOINS DE 24H  [60]:
Licorne. Violette. Rickways. Polymnie2. Lo. Tonindulot. Pierre. Rimatouvent. Machajol. Oxalys. Colline. Jeannine B. Maninred. Nostahrj. Royam. Lasource. Fregat. Louis. Saintes. Isa la Bella. Fasya. Jenesuisrien. Wall. Verbo. Lolo. Pablo. Varech. Salus. Claudel. Mijo. Anemone. Jakecrit. Catriane. CreepyBrain. Aurorefloreale. Leonard. Arcane. Nihilisteo. Guigui90000. Isabelle Chevalier. Lafleurquirime. Milo. Coeur de poete . Alain le roux. Laurent7869. Lastours. Zeev stern. Zalina. Bleu Horizon. F.Lo. Cocicofa. Eyny. SteveMtl. Coroner. Mercurocrom. Mixka. Eti. Ericd. Anil. Kolean.

LES DERNIERS MEMBRES INSCRITS :
Metamorphose. Taciturne. Kolean. Andrea. Bougainvillier. Goulven. Zoeyxtkop. The_Writer. Fanny. Anil. Alain le roux. Losamigos1. PrimeSauce. Ericd. Ivanitch. Melodie. Eti. Tesla. Ouroboros. Spalmaer.

********
Contact
Copyright©Lespoetes.net
Tous droits réservés
Site déclaré à la CNIL sous le n°1023924