Connectez-vous pour participer          Identifiant perdu     S'inscrire   

Lespoetes.net, la poésie sur internet.

       


Discussion en direct Connectez vous pour participer.


 Poète ,
 Interprète
Louis Vibauver



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)



Poème précédent Poème suivant
             

Tous les poèmes sur le thème : FRANCECliquez ici pour lire tous les poèmes sur le thème:FRANCE

La France



De la plaine d'Alsac' généreuse à foison
Jusqu'à celles du Nord riche aussi en charbon,
Il a fallu des siècl's, de révolt's et de guerres
Pour unir ces régions sous la même bannière.
Dans la Marne, la Somm', la Picardie, l'Artois,
Que de sang a coulé pour défendre nos droits:
Valmy, Verdun, Bouvin's ou le chemin des Dames
Ont été les témoins de bien âpres batailles
Mais que le drapeau flott' pour le roi, la Nation
C'est toujours pour la France et l'honneur de ce nom.

Des landes de Bretagne aux forêts des Ardennes,
Du marais poitevin aux mines de Lorraine
Que de régions divers's traversées en chemin
Tels le Maine, l'Anjou, la Beauce ou le Vexin.
Chacune a son terroir et ses grands monuments
Comme le Val de Loire ses châteaux renaissants.
Chacune a vu naître de grands hommes notoires
Qui marquér'nt de leur sceau, leur temps et notre histoire.
C'est Pasteur et Hugo, Jeanne d'Arc ou Renoir
Auréolant la France de couronnes de gloire.

Du Berry, de Bourgogne au bocage normand
On fut certes parfois bien à couteaux tirés
Mais comment pouvait-il donc en être autrement
Quand soudain la moutard' vous montait vite au nez.
Lors autour d'une table, il faut tous s'assembler
Et bien lever son verre afin de festoyer:
C'est le cidre, l'andouille, le brie, la vache à lait
Ou l'escargot, le vin et le bœuf Charolais.
Ya t'il dans le monde un tout autre pays
Qui chérisse autant qu'ici la gastronomie?

Du cap Gris-Nez jusqu'en baie du mont Saint-Michel,
De la pointe du Raz jusqu'à ce cap Fréhel
Tes côtes, belle France, ont des écrins de nacre
D'opale, d'émeraude, de granit ou d'albâtre.
Plus au sud où tes grèves sont baignées de soleil
C'est le jade, le bleu, l'azur et le vermeil
Mais aussi l'améthyste et même encor' l'argent.
Chacun peut s'installer de Berck à Perpignan:
Campings ou marinas, tout y est, rien ne manque;
Dunes, galets, falais's, rades, criqu's et calanques.

De Saintonge et Gascogne jusqu'à cette Helvétie,
S'étend le Périgord puis la chaîne des puys:
Collines et vallons, pâturages et bois
Recouvrent le Forez, la Bresse et le Jura,
C'est la France profonde, la Marche, le Quercy,
L'Auvergne, le Rouergu', déjà l'Occitanie.
Il fallut pourchasser cathar's et protestants
Pour que la langue d'Oc parle enfin bien plus franc
Du Béarn aux Cevenn's, de Bigorre en Cerdagne
Toutes les Pyrénées parlent comme en Champagne.

Du Léman jusqu'à Nic', de Marseille à Lyon
Voilà le quart sud-est, France de ta Nation.
Dans les massifs alpins, le Dauphiné-Savoie
Offre, été comme hiver, leurs beaux panoramas.
Que dire encore sur la Provence enjouée
Que Pagnol et Daudet nous ont si bien chantée.
C'est le bleu des lavandes et l'accent de Mistral,
Le ciel ensoleillé inspirant les cigales
Il a fallu des siècl's de guerr's et d'alliances
Pour unir ces provinces et fonder cette France.

Parmi tous ces trésors, je ne peux oublier
Le maquis de la Corse, cette île de Beauté
Mais j'ai beaucoup de mal pour mes frères pieds noirs
Contraints d'abandonner leur sol et leur avoir.
Que reste-til de tout's ces colonies d'hier
Si ce ne sont quelques rares terr's d'outre-mer?
On peut dès lors entendre en des contrées lointaines
Cette langue si riche qu'il faut qu'on l'entretienne
Car elle est le ciment qui unit nos régions
Et la singularise de toute autre nation.



Entre 3 ou 4 textes dont un sur la décadence actuelle du pays dont l'analyse aurait pu me faire passer pour un frontiste comme si ce parti avait l'apanage des idées, j'ai préféré celui-ci moins engagé et démontrant que la multitude des comtés du royaume a pu être réuni grâce notamment à la communauté d'une langue et à la défense de son territoire.
Merci à vous pour cette lecture qui n'a pas été je l'espère trop fastidieuse
Cordialement
G


Ecrit par Louis Vibauver
Tous droits réservés ©



*
Signaler le poème (Thème inapproprié)

Il y a actuellement 22 visiteurs sur le site !

MEMBRES CONNECTES ACTUELLEMENT  [0]:

LES MEMBRES QUI SE SONT CONNECTES IL Y A MOINS DE 24H  [43]:
Violette. Rickways. Sylvie. Lo. Lili. Kim Aquilina. Rimatouvent. Machajol. Oxalys. Hugo98. Evemarie. Ray78. Nostahrj. Royam. Lasource. Zitoun. Poesie101. Fasya. Jenesuisrien. Lefebvre. Marcek. Joa. AR_d_N. Salus. Claudel. Mijo. Ottomar. Mahea. Poetedza. Catriane. Sylvain2023. Aurorefloreale. Arcane. Nihilisteo. Jpfras. Grain de sable. Isabelle Chevalier. coeur de poete . Martial. Typique. Mido. Ouakaman. pyral.

LES DERNIERS MEMBRES INSCRITS :
Pyral. Cthulhu. Zoe. Mathichouxxx. Clive1988. Lou75. Pat. Keendboy. Mido. Genepi. Caillou7510. Bombadil. Tulipe noire. Bzh29. Switemia. Arthure-rheinmoche. Guiguii. Sisouna. Ninapikolina. Wolverine.

********
Contact
Copyright©Lespoetes.net
Tous droits réservés
Site déclaré à la CNIL sous le n°1023924