Connectez-vous pour participer          Identifiant perdu     S'inscrire   

Lespoetes.net, la poésie sur internet.

       


Discussion en direct Connectez vous pour participer.


 Poète
Marcek



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)



Poème précédent Poème suivant
             

Tous les poèmes sur le thème : SACCliquez ici pour lire tous les poèmes sur le thème:SAC

Mon sac





J'avais mis dans ce sac tous mes chagrins d'enfant
Les peines retenues , cruelles et tenaces
Qui tout au fond du sac laissaient de sombres traces
Et ne s'effaçaient pas, perduraient dans le temps.

J'avais mis dans ce sac tant et tant de silences
Que la bride a cédé sous un poids bien trop lourd
Alors, j'ai dû chercher une bride en velours
Taillée pour l'occasion dans ma robe d'enfance .

Lorsque j'ouvrais mon sac au tissu trop râpé
Des plaintes et des cris s'échappaient de la toile :
Ils semblaient désirer rejoindre les étoiles
Mais je leur refusais cette ultime échappée.

J'ai tant et tant cousu ce vieux sac de misère
Que de mes mains meurtries le sang qui dégouttait
S'étalait peu à peu, noircissait les lisières
Et submergeait ma vie que la joie désertait

La douleur se creusait chaque jour un peu plus
Et ce sac écrasant meurtrissait mes épaules
Havresac du soldat ou sac à dos d'école
S'y entassaient sans fin les souvenirs déchus.

Il arriva qu'un jour, lasse de ce poids mort
Je déposai le sac et me mis à écrire
Sur ma bouche crispée, l'ébauche d'un sourire
Quand je vis, vers le ciel, les peines prendre essor...

Je ne les retins pas, je dis oui à la vie
Je trouvai dans mon cœur la force d'exister
D'une source bénie, vint la sérénité
Et mon sac se remplit de gaieté et d'envies !

Je n'enfouis plus au fond de ce sac alibi
Les horreurs, la terreur de les avoir vécues
Je les sors au grand jour, et je les évacue
Je quitte ma prison, je dis oui à la vie !

J'ai rebrodé mon sac aux couleurs de la joie
Cousu aux bords usés du satin, de la soie
Suspendu des grelots qui, du soir au matin
Parlent d'un ange aimé qui m'a tendu la main !



Expérience toute personnelle : je traînais depuis trop longtemps les drames de mon enfance et seule l'écriture a su m'en délivrer.
Il n'existait pas à l'époque de cellules psychologiques qui auraient pu m'aider à alléger ce sac bien trop lourd à mes épaules d'enfant !
Et le chemin fut très long avec ce sac sur le dos !
Dire oui à la vie malgré tout !


Ecrit par Marcek
Tous droits réservés ©



*
Signaler le poème (Thème inapproprié)

Il y a actuellement 8 visiteurs sur le site !

MEMBRES CONNECTES ACTUELLEMENT  [0]:

LES MEMBRES QUI SE SONT CONNECTES IL Y A MOINS DE 24H  [49]:
Licorne. Violette. Rickways. Lo. Tonindulot. Lili. Kim Aquilina. Pierre. Opus. Machajol. Oxalys. Colline. Hugo98. Evemarie. Jeannine B. Nostahrj. Recreation. Lasource. Ann. Louis. Fasya. Jenesuisrien. Lefebvre. Marcek. Joa. AR_d_N. Kero. Dreamhunter. Rechab. Salus. Mijo. Ottomar. Poetedza. Sylvain2023. Djoze. Lilicat. Aurorefloreale. Leonard. Lady. Arcane. Bvl. Isabelle Chevalier. Luxis. coeur de poete . Dilahk-Ihtebaromle. Eva Dam. Typique. Mido. Zoe.

LES DERNIERS MEMBRES INSCRITS :
Zoe. Mathichouxxx. Clive1988. Lou75. Pat. Keendboy. Mido. Genepi. Caillou7510. Bombadil. Tulipe noire. Bzh29. Switemia. Arthure-rheinmoche. Guiguii. Sisouna. Ninapikolina. Wolverine. Tintin. Lupuswarrior.

********
Contact
Copyright©Lespoetes.net
Tous droits réservés
Site déclaré à la CNIL sous le n°1023924