Connectez-vous pour participer          Identifiant perdu     S'inscrire   

Lespoetes.net, la poésie sur internet.

       


Discussion en direct Connectez vous pour participer.


 Poète
Tonindulot



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)



Poème précédent Poème suivant
             

Tous les poèmes sur le thème : AVENIRCliquez ici pour lire tous les poèmes sur le thème:AVENIR

Le destin de Célestin


épisode (5)...le destin de Célestin

Sans porter jugement sur tout ce va et vient
Le libraire contrit tout au fond de son âme
Fit savoir au client qu’il avait autre gamme
Dans son douillet commerce apprécié pour ses biens.

Le conteur Célestin entendant cette annonce
S’en alla de son pas pour fouiller les rayons.
Sur de fins écriteaux rédigés aux crayons,
Pour savoir la rubrique, il avait sa réponse.

Son cœur battait si fort qu’on eut dit une horloge
Dont les nombreux tic tacs auraient donné le temps.
Heureux dans le silence en ce lieu palpitant
Il se plût, là tout seul, au sein de cette loge.

Sans soutien superflu, Célestin en goguette
Dévorait de ses yeux tous ces titres parlants.
Son instinct de traqueur aux regards déferlants
Balayait les rangées en braquant sa baguette.

Le voilà convaincu que sa prochaine emplette
Sur les fables en vue aura son dévolu.
Extirpant un bouquin au renom absolu
Il paya sur le champ pour n’avoir point de dette.

- Vous voilà tout armé pour charmer tous ces diables
- Qui peuplent sans arrêt le terrain du parvis.
- La fable récitée a toujours un avis
- Qui forme les esprits en quête de mots fiables.

* Puisse Esope en exemple apporter sans querelle
* Quelque bonne pensée à mettre au boulevard.
* Car le jeune disciple est toujours un buvard
* Qui s’emplit de cette encre à la foi culturelle.

- Que cette humble posture unique et admirable
- Soit porteuse de loi sans paraître y toucher
- Et donne à ces enfants le conseil, sans moucher.
- Mais surtout que votre heur ne soit pas corvéable.

* Merci mon bon Monsieur de vous mettre à me dire
* Le bon sens du chemin que je dois emprunter.
* Nous sommes ainsi deux à savoir appointer
* Le crayon de ces gars qui ne sauraient maudire.


Voilà la vie qui avance sans soucis majeur...à suivre donc

Ecrit par Tonindulot
Tous droits réservés ©



*
Signaler le poème (Thème inapproprié)

Il y a actuellement 27 visiteurs sur le site !

MEMBRES CONNECTES ACTUELLEMENT  [1]:
Marcek.

LES MEMBRES QUI SE SONT CONNECTES IL Y A MOINS DE 24H  [63]:
La veuve noire. Licorne. Violette. Rickways. Skywheeler. Jmd. Lo. Franny. Tonindulot. Pierre. Rimatouvent. Machajol. Oxalys. Colline. Evemarie. Maninred. Nostahrj. Lasource. Ann. Muserhode. Saintes. Isa la Bella. Jenesuisrien. Wall. Gerachau. Soleil factice. Marcek. Joa. Tom. AR_d_N. Salus. Lucie. Claudel. Mijo. Anemone. Papyrobert. Ottomar. Pilar. Mahea. Catriane. Sylvain2023. Aurorefloreale. Leonard. Arcane. Mickael. Par ma voix. Mona Farbiu. Milo. Coeur de poete . Typique. Caillou7510. Laurent7869. Andre. AlanJoyce. Noiressaim. Bleu Horizon. Joailes. mandarine. Maitia. F.Lo. Licrone. Lanter. Mathilde.

LES DERNIERS MEMBRES INSCRITS :
Aristote. Mathilde. Lili95. Mandarine. L_homme_regarde. Lanter. Licrone. Le fou. Hannah. Colfeau. Vincentcros. Lou-guit. FranckLPSME. F.Lo. Nazca. Le Corbeau Noir. Novembre a Paris . Pivoine. 5g. Mousquetaire.

********
Contact
Copyright©Lespoetes.net
Tous droits réservés
Site déclaré à la CNIL sous le n°1023924