Connectez-vous pour participer          Identifiant perdu     S'inscrire   

Lespoetes.net, la poésie sur internet.

       


Discussion en direct Connectez vous pour participer.


 Poète
La veuve noire



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)



Poème précédent Poème suivant
             

Tous les poèmes sur le thème : HISTOIRECliquez ici pour lire tous les poèmes sur le thème:HISTOIRE

Ceci est un adieu


J'ai longtemps pensé être seule.
j'aurais du le rester,
ceci est un adieu,

C'est parce que des gens tiennent à moi. que je ne veux plus me battre.
ça n'arrivera qu'une fois, comme cette date.

Je voulais être heureuse. Avec lui,
avec elles, avec ma famille.
je ne voulais pas de disputes chieuses, et de coup de gueule par ennuis.
J'ai peur, bien sur, j'ai peur,
ceci est un adieu.

je ne regrette rien, j'ai eu de beaux moments,
j'ai fais le plus de bien, que je pouvais en faire seulement.
j'ai été égoïste, et je le suis encore, je comprend mieux Aude, et je voudrais la rejoindre, ce n'est de la faute à personne, c'est le requiem qui sonne.
ceci est un adieu.

Si elles veulent prendre ma place dans son cœur, qu'elles le fassent,
le mien n'a plus la force, j'ai bien trop de douleur.

une grande femme qui s'en va, une amie qui s’éteint, un inconnu qui se tue, et une bonne mère qui part... je n'en peux plus, de ses querelles inutiles, pendants que les miens s’éteignent. je n'en peux plus de ses gens qui se vexent et s’offensent d'un rien, de ceux qui s'imaginent avoir un cul quand celui-çi appartient à un corps dans lequel il y a un cœur, qui a trouvé une âme-presque-sœur.

Je n'en peux plus de rien, je suis tenté d'en finir, c'est vrai , mais je ne sais pas si j'en aurais le courage, des personnes risquent d'en sourire, je sais, mais la fatigue fait un carnage, mes poumons ne se remplissent plus d'air, je suffoque, mon cœur ne bat plus, ça fait toc, toc, plus de boum, de bam, mon corps est froid, plus de flamme.

Je ne veux pas vivre en voyant qu'est partie ma grande-mamie-yoyo. Mon amie Aude fleur fragile, ce jeune garçon qui manque à ça mère, et ma tante qui laisse deux jeunes enfants parce que le cancer frappe encore, je ne veux plus vivre en voyant ma mère, ma famille pleurer, je ne veux plus vivre, en voyant que ceux que j'aime souffrent, et en regardant les autres partir...

Ceci est un adieu.



lettre de grande tristesse,
trouvé au fond d'un tiroir.


Ecrit par La veuve noire
Tous droits réservés ©



*
Signaler le poème (Thème inapproprié)

Il y a actuellement 26 visiteurs sur le site !

MEMBRES CONNECTES ACTUELLEMENT  [4]:
Violette. Pierre. Machajol. Ottomar.

LES MEMBRES QUI SE SONT CONNECTES IL Y A MOINS DE 24H  [42]:
La veuve noire. Licorne. Violette. Rickways. Fanch. Polymnie2. Lo. Tonindulot. Kim Aquilina. Pierre. Opus. Machajol. Oxalys. Maninred. Nostahrj. Ann. Aros. Jenesuisrien. Wall. Soleil factice. Marcek. Joa. Ma douce. AR_d_N. Lolo. Salus. Fran72. Mijo. Ottomar. Poetedza. Aurorefloreale. Arcane. Piwi87. Maldoror. Tristesse. coeur de poete . Drummy. Perceval. Martial. Mido. Ouakaman. Zoe.

LES DERNIERS MEMBRES INSCRITS :
Zoe. Mathichouxxx. Clive1988. Lou75. Pat. Keendboy. Mido. Genepi. Caillou7510. Bombadil. Tulipe noire. Bzh29. Switemia. Arthure-rheinmoche. Guiguii. Sisouna. Ninapikolina. Wolverine. Tintin. Lupuswarrior.

********
Contact
Copyright©Lespoetes.net
Tous droits réservés
Site déclaré à la CNIL sous le n°1023924