Connectez-vous pour participer          Identifiant perdu     S'inscrire   

Lespoetes.net, la poésie sur internet.

       


Discussion en direct Connectez vous pour participer.


 Poète
Polymnie2



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)




 Illustrateur
Bandoneon



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'illustrateur (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)


Poème précédent Poème suivant
           

Tous les poèmes sur le thème : VOLERCliquez ici pour lire tous les poèmes sur le thème:VOLER

Gazouillent les Ailes d'Anges

Highslide JS


Reste le souvenir de ces perles ramassées dehors!


Prose

Me reviennent à l’esprit deux images marquantes ;
Deux B.A » quotidiennes » portant aide et secours !

Lorsque
J’étête les troènes, élague leurs branches
Je découvre des nids faits de fins cheveux d’ange.
L’œil admiratif suit la beauté et l’art
Du tressage qu'il cueille; je descends de mon perchoir,
Portant ce beau chef d'œuvre à l’abri au garage
J'offre pour ce « gite » un rangement à tout prix
Dans un coin pour« trouvailles »collection des O.T*.

En septembre, il y a déjà plus de deux ans,
J’ai bien failli marcher sur un oiseau noyé d'eau,
Respirant, haletant.
Ce corps tremblant de froid, palpitait près de moi.

Je le blottis entre mains, le sèche, caresse
Doucement, chaudement son beau plumage noir.
L’entoure d’un chiffon laine, et, me souvenant
Qu’un riche nid surprise l’attendait pour la nuit,
Je le sors, l’installant dans la crèche, pour « enfant »,
Le confiant sous terrasse, à même sur la table,
Bien couvert d’amour en gestes de « maman ».
« Bonne nuit l'oiseau, je reviendrai à ton secours demain ».

Le lendemain, j’ai retrouvé le nid, le bout de serviette
L’oiseau était parti, envolé vers son nid.
-------

Un an après, une jeune oisillon, sans trop de plumage
Etait tombé de son nid. Mais lui, le pauvre était apeuré,
Près de la mort, son cœur battait au rythme du désespoir,
Sanglotait son corps entre mes doigts.

C’était en matinée d’un plein été,
J’ai refait les gestes de larmes en mouvement de rosée
Sur cette faible force battait encore
Le prix de la liberté : pouvoir voler.

Dans l’après-midi, son berceau était vide
Qu’elle déception alors ! Mais quelle joie aussi ;
Changeant de direction se pose mon regard
Vers un horizon plus grand.
Mon oisillon voletait, rasait les graviers, a trouvé
L’abri sous des fleurs pour plus de chaleur.
Je l’ai suivi et l’ai mis à l’ombre du massif plus aéré
Pour qu’il puisse s’envoler.
Le « miracle » s’est produit, vive sa liberté.

Et j’ai toujours mes deux nids pour recevoir
Et offrir l’aide à domicile !

Polymnie2, ce 15 mai 2015


O.T. = objets trouvés.





Ecrit par Polymnie2
Tous droits réservés ©



*
Signaler le poème (Thème inapproprié)

Il y a actuellement 18 visiteurs sur le site !

MEMBRES CONNECTES ACTUELLEMENT  [0]:

LES MEMBRES QUI SE SONT CONNECTES IL Y A MOINS DE 24H  [49]:
Violette. Rickways. Skywheeler. Polymnie2. Tonindulot. Lili. Kim Aquilina. Pierre. Machajol. Pieds-enVERS. Oxalys. Colline. Evemarie. Jeannine B. Ray78. Recreation. Lasource. Louis. Saintes. Fasya. Wall. Lefebvre. Marcek. Joa. Cepyge X. Ma douce. AR_d_N. Cielbleu. Jamespx. Pilar. Catriane. Sylvain2023. Aurorefloreale. Arcane. Nihilisteo. Yanis abrous. Isabelle Chevalier. Coeur de poete . Martial. Dehorian. Typique. Laurent7869. Lastours. Andre. Rogertibbart. Robin. Luciole12. Zeev stern. Zalina.

LES DERNIERS MEMBRES INSCRITS :
vincent night darline. Zalina. IlluB. Robin. Zeev stern. Franklino. Luciole12. Fialotta. Notimart. Fish. NeoEru. Mathys DLF. Smartass. Tilt. Olicsm. Azziz5. AlanJoyce. Par ma voix. Darty75. Pakita07.

********
Contact
Copyright©Lespoetes.net
Tous droits réservés
Site déclaré à la CNIL sous le n°1023924