Connectez-vous pour participer          Identifiant perdu     S'inscrire   

Lespoetes.net, la poésie sur internet.

       


Discussion en direct Connectez vous pour participer.


 Poète
Gkak



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)



Poème précédent Poème suivant
             

Tous les poèmes sur le thème : ELLECliquez ici pour lire tous les poèmes sur le thème:ELLE

ELLE


Pour Oxalys, sympathique incitatrice !

Sous le jean, la jupe ou l’ensemble,
ELLE met sa griffe femelle !
Aucune à l’autre ne ressemble,
C’est le plus charnel pêle-mêle !

Aucune n’a sa soeur jumelle,
Brune, épilée, ou en blondeur,
Telle est douce, et telle cruelle,
Fermée, ou toute en profondeur !

Le haut de cuisse ELLE égratigne
D’une fente au profil très fin,
Tel le bon pain qui, sous sa grigne,
Montre une mie qui donne faim !

ELLE est féline, on la dit chatte,
Ne disant non au petit-lait
S’il provient d’un bec droit, stylé,
Et non d’une durite plate !

Mutine sous string ou tutu,
Avoue donc, de qui rêves-tu ?
« Du beau danseur-étoile car
Il est expert en grand écart ! »

« Si j’en appelle à mes fantasmes
C’est qu’en paroles mes amants
Sont prometteurs, mais en orgasmes
Aucun ne l’est suffisamment ! »

Puisqu’il est maître en indicible
Faudrait que nous explique Freud
Pourquoi vers cette tendre cible
L’homme envoie des missiles scud ?

ELLE est pudique, ou peu s’en faut,
Et favorable au port du voile,
Paravent qui ferait défaut
À l’approche cunilinguale !

ELLE attend des préliminaires,
Ce n’est pas qu’ELLE se défende
Mais ELLE ne s’émeut si n’erre
Le grand loup fleurant sa provende !

ELLE aime qu’on la gamahuche
C’est le minimum qu’on lui doit,
Tout bûcheron mouille ses doigts
Avant que de fendre une bûche !

Deux filles dans la même couche,
Tourterelles dans leurs ébats,
Se bécotent leurs quatre bouches,
Une ELLE en haut, une ELLE en bas !

Qu’ils se lovent aux plis du drap
L’un à l’endroit, l’autre à l’envers,
L’homme jamais ne comprendra
Rien aux trous noirs de l’Univers !

D’une âme pure et virginale,
ELLE a horreur dans tous les cas
Qu’on la trompe avec sa rivale,
Sa voisine qui fait caca !

Imprévisible, c’est tout ELLE !
Savent bien les grands baroudeurs
Qu’on peut se prendre une gamelle
Qu'ELLE ait, ou non, un air boudeur !

Mais quand ce qu’ELLE a ELLE donne,
Qu’après coup, ELLE en redemande,
Qu’Éros, dieu d’Amour, nous pardonne,
ELLE est la plus divine offrande !




Ecrit par Gkak
Tous droits réservés ©



*
Signaler le poème (Thème inapproprié)

Il y a actuellement 18 visiteurs sur le site !

MEMBRES CONNECTES ACTUELLEMENT  [1]:
Aurorefloreale.

LES MEMBRES QUI SE SONT CONNECTES IL Y A MOINS DE 24H  [38]:
La veuve noire. LuneDeTristesse. Violette. Rickways. Polymnie2. Jjnad. Tonindulot. Kim Aquilina. Pierre. Rimatouvent. Machajol. Colline. Evemarie. Nostahrj. Royam. Banniange. Marcek. Kirlian. Jamespx. Salus. Lucie. Gkak. Gbandi. Claudel. Mijo. De Lesquivir. Poetedza. Catriane. Aurorefloreale. Leonard. Arcane. Piwi87. Tristesse. Laurent L.. Yves Shadow. coeur de poete . Drummy. Amon 1er.

LES DERNIERS MEMBRES INSCRITS :
bachlord. Anton. JustForYou. Nanar. J.uli.ette. Micharrd. Kota. Emimar. Saad El bellaoui. Iffic. Starman. Sagapresse. Brinsa. Louis.B. Zen. Imdbaur Thurar. LeNouveauMillenaire. Vitoo. Jaime. Lea78.

********
Contact
Copyright©Lespoetes.net
Tous droits réservés
Site déclaré à la CNIL sous le n°1023924