Connectez-vous pour participer          Identifiant perdu     S'inscrire   

Lespoetes.net, la poésie sur internet.

       


Discussion en direct Connectez vous pour participer.


 Poète ,
 Illustrateur ,
 Interprète
Maninred



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)



Poème précédent Poème suivant
           

Tous les poèmes sur le thème : SENTIMENTSCliquez ici pour lire tous les poèmes sur le thème:SENTIMENTS

Le Bonheur

Highslide JS



Les jours éparpillés comme des allumettes
Tissent en trompe-l’œil la pluie de mon désir,
De la blanche illusion à l'étrange amulette
Ma quête du bonheur papillonne à loisir.

Existe-t’il vraiment, ou comme le silence,
Disparaît-il soudain après qu’on l’ait nommé ?
Faut-il qu’il t’ait quitté et notant son absence
L’évoquer ne se peut qu’en parlant au passé ?

Bonheur, bonheur, bonheur ! Voilà , tu déraisonnes,
Psalmodiant sans répit son nom à corps perdu,
Tu perds ton à-propos, ton bon sens éperdu
D’un mantra monocorde altère tes neurones

J’ai cru le percevoir sur le banc d’une école
D’un sépia de printemps anisé, savoureux,
Un éclat de parfum entourait tes épaules
Tel un halo de lune aux allants langoureux.

Dans les yeux souriants d'un amour qui commence,
Porté par un émoi surgi d'un doux murmure,
Par un frisson sensuel j'ai senti sa présence
Qui pénétrait mon coeur traversant mon armure.

Et bien plus tard aussi quand de mes doigts distraits
J'ai peigné les cheveux d’un blond fait de vermeil,
Sur un petit enfant semblable trait pour trait
Au visage d'un ange empourpré de soleil.

Ce bonheur plus léger qu'une humeur volatile,
Subtil et savoureux au parfum de ganache,
Instable état de grâce infidèle et fragile,
Rudoie les plus fervents, jouant à cache-cache .

Vouloir l'emprisonner par des vœux langoureux
Eloigne bien souvent son souffle débonnaire,
Il n'est jamais acquis... cet hôte capricieux...
Son ombre n'est qu'une ombre impalpable et précaire.

Si tu te sens heureux, qu'autour de toi festonne
Un hâle de bonheur à l’odeur familière,
Le reclure est délit ! Son regard de Gorgone
Pourrait figer ton âme et te changer en pierre...

A tant s’apitoyer sur les bonheurs caducs
On oublie de jouir de celui qui t’entoure,
Les autres te l'envient, mais toi tu ne reluques
Que les émois lointains ou bien qui n'ont plus cours.

Pour ressentir sa brise aime et sois donc aimé
Et comme un dernier jour, savoure celui-là,
Qu'il soit froid ou pluvieux ou digne d'un été,
Ce jour est le plus beau... Et le bonheur est là...



Ecrit par Maninred
Tous droits réservés ©



*Musique : Fantasia
Signaler le poème (Thème inapproprié)

Il y a actuellement 33 visiteurs sur le site !

MEMBRES CONNECTES ACTUELLEMENT  [2]:
Lo. Machajol.

LES MEMBRES QUI SE SONT CONNECTES IL Y A MOINS DE 24H  [48]:
Licorne. Violette. Rickways. Jmd. Lo. Tonindulot. Kim Aquilina. Rimatouvent. Machajol. Oxalys. Colline. Le bizarre. Evemarie. Lasource. Madykissine. Ann. L_ ALB_ATROCE___. Muserhode. Zitoun. Louis. Saintes. Skipette. Stapula. Lefebvre. Marcek. Gaelleloubet. Tomto. Lolo. Cielbleu. Jamespx. Salus. Gkak. Luciole. Claudel. Mijo. De Lesquivir. Sylvain2023. Aurorefloreale. Leonard. Margezen. Arcane. Piwi87. Silverlo. Milo. Hassane1. Drummy. Frederic Matteo. Mary2607.

LES DERNIERS MEMBRES INSCRITS :
Mary2607. Laplume. Caritas. FabienDrouet. Floflo03. Diarmund. Jean Cancelier. Saline. Yan. Joack. Isabelle Chevalier. StormMn. Cyr63. Frederic Matteo. Jamsens. Antarahibnchaddad. Claudio62127. JulesW. OscarLeJoyeux. Manimix.

********
Contact
Copyright©Lespoetes.net
Tous droits réservés
Site déclaré à la CNIL sous le n°1023924