Connectez-vous pour participer          Identifiant perdu     S'inscrire   

Lespoetes.net, la poésie sur internet.

       


Discussion en direct Connectez vous pour participer.


 Poète
Polymnie2



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)



Poème précédent Poème suivant
             

Tous les poèmes sur le thème : ARCTIQUECliquez ici pour lire tous les poèmes sur le thème:ARCTIQUE

Sous un Blanc Manteau


J’ai vu belle Nature étaler blanche robe
Sur tous champs, vallées, monts, et sur tous nos prés
J’ai compris son silence il communiait sur l’aube
Aussi pur que le oui l’osmose était apprêt ;

L’air illustrait la vie union formait la sève
Celle qui sait aimer un horizon couleur,
Aujourd’hui cette traîne immaculée, un rêve
Inondant de clarté le froid sur belle ardeur !*

Pendant combien de temps et combien de jours
La mariée errera si frêle si aimante
En blême nuptiale, hâtive de bonjours
Sous le regard d’un ange où tendre ami hante !

Dans mes yeux sur cil brille une étoile de givre
Toute fraîche illumine irréelle splendeur
Est-ce conte d’hiver ou la page d’un livre ?
L’émotion se noue en livide blancheur !

Sur toi être à genoux, c’est transpirer de froid,
Me laisse au garde-à-vous sur mes pieds recueillis
Un silence qui tue en silence d’effroi
Et Gèle toute voix sans échos accueillis !

Beau providentiel éphémère infini !
Où tout hurle sans bruit crisse sous pas défini
Laissant son engelure estampille en gros plan !

Diamantine es-tu velours glacé fondant ?
J’ai voulu te goûter mes yeux appréciaient
Seuls et larmes de source en fleur de lys glissaient !
Chaque goutte embuait mon cœur de porcelaine
En un flash qui dégèle en pansement de laine !
Penser aux oisillons c’est faire frémir la chair !
Les chants sont ceux d’hier, aujourd’hui c’est l’enfer
Homme, femme et enfants traînent la pauvreté
« Le mystère reste entier où passe pureté »

Ô combien la froidure, en brève audacieuse,
Embellit la beauté s’étendant curieuse,
Interroge la nuit mère Esprit de prudence :
« Pourquoi d’attentions, pourquoi de méfiance
« Alors que j’apparais l’inouï me rencontre ?
« J’ai vu en des regards un sentiment pleurer
« S’extasier et des « chic » on va skier entre autre !

« Ô superbe Nature ! Un doute est assuré
« Porteur d’un fruit mûri ! Souviens- toi qu’effleurer
« La sensibilité, c’est toucher au sublime !
« C’est un genou plié à l’heure où rien ne rime
« C’est un regard fixé touchant l’immensité » !

Polymnie2, ce 20 février 2016




Belle ardeur = travaille la terre en sous sol






Ecrit par Polymnie2
Tous droits réservés ©



*
Signaler le poème (Thème inapproprié)

Il y a actuellement 14 visiteurs sur le site !

MEMBRES CONNECTES ACTUELLEMENT  [0]:

LES MEMBRES QUI SE SONT CONNECTES IL Y A MOINS DE 24H  [49]:
Violette. Rickways. Skywheeler. Polymnie2. Tonindulot. Lili. Kim Aquilina. Pierre. Machajol. Pieds-enVERS. Oxalys. Colline. Evemarie. Jeannine B. Ray78. Recreation. Lasource. Louis. Saintes. Fasya. Wall. Lefebvre. Marcek. Joa. Cepyge X. Ma douce. AR_d_N. Cielbleu. Jamespx. Pilar. Catriane. Sylvain2023. Aurorefloreale. Arcane. Nihilisteo. Yanis abrous. Isabelle Chevalier. Coeur de poete . Martial. Dehorian. Typique. Laurent7869. Lastours. Andre. Rogertibbart. Robin. Luciole12. Zeev stern. Zalina.

LES DERNIERS MEMBRES INSCRITS :
vincent night darline. Zalina. IlluB. Robin. Zeev stern. Franklino. Luciole12. Fialotta. Notimart. Fish. NeoEru. Mathys DLF. Smartass. Tilt. Olicsm. Azziz5. AlanJoyce. Par ma voix. Darty75. Pakita07.

********
Contact
Copyright©Lespoetes.net
Tous droits réservés
Site déclaré à la CNIL sous le n°1023924