Connectez-vous pour participer          Identifiant perdu     S'inscrire   

Lespoetes.net, la poésie sur internet.

       


Discussion en direct Connectez vous pour participer.


 Poète
Tonindulot



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)



Poème précédent Poème suivant
             

Tous les poèmes sur le thème : ROUGECliquez ici pour lire tous les poèmes sur le thème:ROUGE

Etes-vous Rouge ou Noir.???


Quand toute la province accourut vers la ville
On ne put, nulle part, trouver un logement
A louer aux badauds ayant gloire civile.

Ils avaient parcouru, en plein soulèvement,
La campagne alentour pour venir en urgence
Assister au procès d’un pauvre garnement.

Et c’est à Besançon dans la noble exigence
Qu’on présenta Julien au terrible Parquet
Pour avoir succombé à l’idée de vengeance.

Jeune séminariste il fut tôt remarqué
Par cet abbé Chélan qui lui trouva pour place
Celle de précepteur où il fut débarqué.

Ambitieux galant il s’éprit pour la grâce
De la Mère naïve aux si soyeux contours,
En celant ce penchant pour ne point laisser trace.

La jalouse servante éventa ces amours
Ce qui le congédia de la chaude demeure
De Monsieur de Rhénal qui trancha sans recours.

Puis un jour, à Paris, bien avant qu’il ne pleure,
Il fut pris secrétaire au profit d’un Marquis
Dont la fille en émoi se pourvut en gageure.

Ainsi donc propulsé au sommet de l’acquis
Il agit sans prudence et mit la fille enceinte ;
Ce qui eut pour effet de le mettre au tapis.

Son ancienne Maîtresse ayant déposé plainte
Il fut pris par la rage et voulut la tuer
Car elle l’obligeait, tout soudain, à la crainte.

Ce tableau fort pesant ainsi constitué
Conduisit le galant à sa finale perte
Quand ce cœur malheureux se vit destitué.

Condamné sans appel par une voix experte
Julien ne voulut point de l’ultime secours
Qu’apportait cette main repentante et ouverte.

Il fut guillotiné à la fin d’un parcours
Où son ambition laissa pour seule trace
Celle d’un parvenu qui brilla dans les cours

Mais fauta indûment en étant trop vorace.


Ayant eu un grand coup de cœur (à trente ans) sur le roman de STENDHAL "Le Rouge et le Noir" j'ai décidé d'en faire un résumé résumé en terza rima..

Merci de votre lecture et éventuel commentaire...


Ecrit par Tonindulot
Tous droits réservés ©



*
Signaler le poème (Thème inapproprié)

Il y a actuellement 26 visiteurs sur le site !

MEMBRES CONNECTES ACTUELLEMENT  [1]:
Serge.

LES MEMBRES QUI SE SONT CONNECTES IL Y A MOINS DE 24H  [45]:
La veuve noire. Violette. Rickways. Skywheeler. Lo. Lili. Rimatouvent. Opus. Machajol. Oxalys. Evemarie. Lasource. Madykissine. Ann. Louis. Saintes. Isa la Bella. Banniange. Marcek. Joa. Salus. PasCible2. Gbandi. Claudel. Mijo. De Lesquivir. Chicabala. Pilar. Sylvain2023. Djoze. Aurorefloreale. Leonard. Serge. Arcane. Piwi87. Ventvert. Grain de sable. coeur de poete . Perceval. Martial. Le-blogtrotteur. Arcadien5. Olympe. Cromachiant. Lebouc.

LES DERNIERS MEMBRES INSCRITS :
Lebouc. Cromachiant. Zhekai. Cripoliz. Wild Spirit. Shimikit. Maiko. John. Anonymous. Unrienlabime. Le-blogtrotteur. Martial. Addn. Bice. Poaime 57. Olympe. Zeonidax. Lemessager. Arcadien5. Abarg.

********
Contact
Copyright©Lespoetes.net
Tous droits réservés
Site déclaré à la CNIL sous le n°1023924