Connectez-vous pour participer          Identifiant perdu     S'inscrire   

Lespoetes.net, la poésie sur internet.

       


Discussion en direct Connectez vous pour participer.


 Poète
Licorne



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)



Poème précédent Poème suivant
             

Tous les poèmes sur le thème : NUITCliquez ici pour lire tous les poèmes sur le thème:NUIT

L'Univers fout le camp.


« Grand'père, pourquoi il fait si noir la nuit ? »
« C'est vrai. Avec ces milliards d'étoiles,
il devrait faire clair comme en plein jour.
Demandons au Professeur Tournesol. »

Le sifflement des étoiles,
comme celui du train,
est plus aigu lorsqu'elles se rapprochent
et plus grave lorsqu'elles s'éloignent.
Mince ! Vérification faite,
dans toutes les directions,
partout où on regarde,
les étoiles nous fuient.
Ce n'est pas étonnant,
avec toutes nos cochonneries !

Mais elles s'éloignent aussi les unes des autres,
dans une sorte de répulsion universelle.
En fait, tous les pensionnaires de l'Univers
galaxies d'étoiles, amas de galaxies,
quasars, trous noirs et tutti quanti
se détestent cordialement
et se font la gueule mutuellement.

Les pauvres grains de lumière sont dispersés
dans un espace de plus en plus grand
et doivent courir plus longtemps.
Ils nous atteignent moins souvent.

«Grand'père, pourquoi il fait si noir la nuit ?»
«Parce que l’Univers fout le camp, mon petit.»


Je dois la partie vulgarisation scientifique surtout à Hubert Reeves.
La partie fiction ainsi que les erreurs et approximations sont de moi.
Licorne


NOTES.
Nous parlons à l'échelle de milliards d'années.

Depuis le fameux Big Bang, l'explosion initiale, l'Univers est en expansion continuelle.

(Y a-t-il encore des trains qui sifflent, Monsieur Richard Anthony ? )
Le sifflement est plus aïgu lorsque le train se rapproche (haute fréquence) et plus grave quand 'il s'éloigne (basse fréquence), Ne pas confondre avec le volume du son.
Même phénomène pour la fréquence de la lumière des étoiles, ce qui nous permet de déterminer si elles s'approchent ou s'éloignent.
En réalité, ce ne sont pas les étoiles elles-mêmes qui nous fuient, mais les galaxies, qui maintiennent chacune un troupeau d'étoiles dans leur enceinte grâce à la force de gravitation, y compris celle de la super-glue Matière noire.

Les grains de lumière, les photons, émis par les étoiles, voyagent toujours à la même vitesse, 300.000 km/sec, mais sont de plus en plus dispersés dans l'espace et doivent parcourir des distances de plus en plus grandes pour nous parvenir.

(Si pas clair, moi recommencer!)


Ecrit par Licorne
Tous droits réservés ©



*
Signaler le poème (Thème inapproprié)

Il y a actuellement 21 visiteurs sur le site !

MEMBRES CONNECTES ACTUELLEMENT  [1]:
Salus.

LES MEMBRES QUI SE SONT CONNECTES IL Y A MOINS DE 24H  [45]:
Violette. Rickways. Sylvie. Lo. Lili. Kim Aquilina. Rimatouvent. Machajol. Oxalys. Hugo98. Evemarie. Ray78. Nostahrj. Royam. Lasource. Zitoun. Louis. Poesie101. Fasya. Jenesuisrien. Lefebvre. Marcek. Joa. AR_d_N. Salus. Eolia. Claudel. Mijo. Ottomar. Mahea. Poetedza. Catriane. Sylvain2023. Aurorefloreale. Arcane. Nihilisteo. Jpfras. Grain de sable. Isabelle Chevalier. coeur de poete . Martial. Typique. Mido. Ouakaman. pyral.

LES DERNIERS MEMBRES INSCRITS :
Pyral. Cthulhu. Zoe. Mathichouxxx. Clive1988. Lou75. Pat. Keendboy. Mido. Genepi. Caillou7510. Bombadil. Tulipe noire. Bzh29. Switemia. Arthure-rheinmoche. Guiguii. Sisouna. Ninapikolina. Wolverine.

********
Contact
Copyright©Lespoetes.net
Tous droits réservés
Site déclaré à la CNIL sous le n°1023924