Connectez-vous pour participer          Identifiant perdu     S'inscrire   

Lespoetes.net, la poésie sur internet.

       


Discussion en direct Connectez vous pour participer.


 Poète ,
 Interprète
Louis Vibauver



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)



Poème précédent Poème suivant
             

Tous les poèmes sur le thème : ANNIVERSAIRECliquez ici pour lire tous les poèmes sur le thème:ANNIVERSAIRE

Résistants et résistantes



En ce jour anniversaire du 8 Mai célébrant la fin de la seconde guerre mondiale, voici le texte d'une chanson 'Résistants et résistantes' rendant un hommage à tous ces hommes et femmes qui ont contribué à la libération du pays.


Quand un homm' sert un idéal
Dans un engagement total
Et que membre syndicaliste
Il est internationaliste;
Quand à tous il vient rappeler
Des valeurs nobl's et fraternelles,
Si belles que sans se renier
On ne peut leur être infidèle,
Tout son entourage dès lors
Ne peut qu'imiter ce mentor
Pour construire un monde meilleur
A l'ouvrier, l'agriculteur.


Lorsque des idées se réfèrent
A ce que l'Homme a de plus cher,
Qu'on peut sans faute y consacrer
Toutes les heur's de ses journées,
Comment pouvoir donc accepter
Une République en danger
Sinon soutenir en Espagne
Les brigad's internationales.
La Liberté, l'Egalité
Sont de belles finalités
Mais faut-il abolir encore
Le fascisme qui règne alors.

Il faut hélas des décennies
Pour rendre les nations unies
Et bien mettre en berne l'égo
De tous ces tyrans paranos.
L'All'magne hélas envahissante
Occup' l'Europ' dès l'an quarante
Pour que De Gaulle au 18 Juin
Lanc' son appel comme un tocsin:
Il faut continuer le combat
Quitte à entendre sonner le glas
Et lever dans l'ombre une armée
De réseaux à constituer.

Les idéaux sont sans chimère
Lorsqu'ils tiennent bien fort au corps,
Et on leur risqu' sa vie entière
A les défendre jusqu'à la mort.
Lors bravant la Kommandantur
Jusqu'à ignorer la torture,
On s'engag' dans la Résistance
Pour que se libère la France.
Voilà les commandos unis
Qui deviennent les FFI
Pour œuvrer en ville, au maquis
Partout et sans aucun répit.

Il a fallu bien de la chance
Pour réussir sans se fair' prendre
Par les milic's des collabos
Ou par l'immonde gestapo.
Cent mill' francs-tireurs, partisans
Sont morts bien héroïquement
Comme Fifi Turin, France Bloch,
Suzann' Masson et combien d'autres.
La flamme de la liberté
Se nourrit de ces destinées
Et sort de leurs planqu's cette armée
Née dans la clandestinité.






Musique de JMD

Ecrit par Louis Vibauver
Tous droits réservés ©



*
Signaler le poème (Thème inapproprié)

Il y a actuellement 9 visiteurs sur le site !

MEMBRES CONNECTES ACTUELLEMENT  [1]:
Caducee.

LES MEMBRES QUI SE SONT CONNECTES IL Y A MOINS DE 24H  [38]:
Violette. Rickways. Lo. Lili. Kim Aquilina. Pierre. BY-LP. Oxalys. Colline. Evemarie. Nostahrj. Royam. Ann. Marcek. Joa. Cepyge X. Tomto. Salus. Sirene. Eolia. Ottomar. Pilar. Carassius Auratus. Aurorefloreale. Arcane. Myotte. Isabelle Chevalier. Dilahk-Ihtebaromle. Lastours. Noiressaim. Bleu Horizon. Matriochka. Obofix. Caducee. Ori. Maie. Prune. Charazed.

LES DERNIERS MEMBRES INSCRITS :
Frigan. Ggaet. Terence. Semilette. Blackflag. Leana. Asteria machina . Mathbeause. Invinoveritas. Marciak. Ninepoesie. Lesmotsbleus. Mijkk. Thibault Besson. Bouzou. Charazed. Karrim95. Clrddo. Licornou. Moamis.

********
Contact
Copyright©Lespoetes.net
Tous droits réservés
Site déclaré à la CNIL sous le n°1023924