Connectez-vous pour participer          Identifiant perdu     S'inscrire   

Lespoetes.net, la poésie sur internet.

       


Discussion en direct Connectez vous pour participer.


 Poète
Jeannine B



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)



Poème précédent Poème suivant
             

Tous les poèmes sur le thème : AIRCliquez ici pour lire tous les poèmes sur le thème:AIR

La route


Tu retiens un instant la ligne indéfinie
Du regard qui s’envole au-dessus de l’obscur,
Pour verser une larme au passé qui perdure
En mouvement diffus sur le clair de ta vie.

Je t’ai vu un matin revenir de ta nuit
Toi le fou désarmé par l’invincible jeu,
T’enliser dans les prés célestes de l’ennui,
Chevauchant ta monture à la crinière en feu.

Tes pensées appellent les bateaux des grands vents
Qui naviguent sur l’air d’une douce musique.
Ton souffle s’enroule tout autour du courant
De la chanson du jour et son chœur angélique.

Tes couplets s’égarent sur la mer des sonnets
Se posent un instant sur la rime endormie
Avant de se noyer dans l’encre inassouvie
Où les mots accouplés dévorent l’imparfait.

Tu relies les serments de l'écuyer servant
Et la branche se plie au lourd poids de l’attente
Des rêves entourés par cette ombre qui hante
Le parfait avenir son sentier flamboyant.

Tu épouses la route aux ombrages de plume
Tes ailes dévoilant tout un monde nouveau
Où l’amour idéal s’étire dans la brume
Sous tes yeux ébahis par ce beau jouvenceau.

La lumière t’escorte au-delà de la nuit
Le silence se perd au large des marées
Ta puissance se forge à l’enclume d’aimer
Pour survivre au pouvoir des colères enfuies.

C’est là que le bonheur déploie ses tentacules
Sur l’océan de joie qui habite ton être.
Regarde son éclat ne prend plus de recul
Sa vague bien-aimée saura te reconnaître.

Ne retiens plus le fil qui part vers l’infini,
Ne bois plus aux sources de la mélancolie,
Mais marche lentement sur ce chemin béni
Où les mots murmurés disent ton paradis.



Poème écrit en janvier 2013



Ecrit par Jeannine B
Tous droits réservés ©



*
Signaler le poème (Thème inapproprié)

Il y a actuellement 14 visiteurs sur le site !

MEMBRES CONNECTES ACTUELLEMENT  [1]:
Pierre.

LES MEMBRES QUI SE SONT CONNECTES IL Y A MOINS DE 24H  [50]:
Lo. Pierre. Colline. Evemarie. Jeannine B. Nostahrj. Recreation. Lasource. Ann. Louis. Isa la Bella. Lefebvre. Marcek. Joa. Cepyge X. Dynamot. Thierrycabot. Salus. Eolia. Claudel. Pilar. Mahea. Carassius Auratus. Aurorefloreale. Arcane. Yanis abrous. Coeur de poete . Drummy. Frederic Matteo. Amon 1er. Ouakaman. Franklino. F.Lo. Aerospleen. Caducee. Ori. Maie. Michael Blueheart. azur42. Prune. Licornou. Charazed. Ohnonpasmoi. Arya. DRM. Les yeux fermes. Vegna. Sexte. Leparisien. Abellakrimo.

LES DERNIERS MEMBRES INSCRITS :
Leparisien. Abellakrimo. Sexte. Joyeuxinconnu. Chemandog. Zoelauren . Stan88. Andalou13. Les yeux fermes. Endy28. Vegna. Niap. QueenRegina7. Dizzy. Md04. Angelina. Drm. Bore. Arya. Thekidof243.

********
Contact
Copyright©Lespoetes.net
Tous droits réservés
Site déclaré à la CNIL sous le n°1023924