Connectez-vous pour participer          Identifiant perdu     S'inscrire   

Lespoetes.net, la poésie sur internet.

       


Discussion en direct Connectez vous pour participer.


 Poète
Aurorefloreale



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)



Poème précédent Poème suivant
             

Tous les poèmes sur le thème : PROTECTIONCliquez ici pour lire tous les poèmes sur le thème:PROTECTION

Une maman


Elle était la plus belle
Comme toutes les mamans
Au travers du regard d'enfants,
Elle était la plus belle.

Auréolée de blondeur,
Le regard bleu azur,
Des traits si purs,
Une maman bonheur.

Était comme une soeur
Partageant nos bonheurs,
Courait à toute vitesse
Avec une telle souplesse.

Toujours, le regard pétillant
Comme bulles de champagne,
Elle adorait la campagne
Traversée sur cheval galopant.

Une personne pleine de vie,
L'âme tournée vers autrui,
Très amoureuse de LUI,
Mon père, un couple exquis.

Tout respirait le bonheur
Pendant toutes ces heures
Où avec nous tu jouais,
Très habile tu étais.

Puis l'avalanche du destin,
La maladie orpheline t'atteind
Te rendant prisonnière
De ton corps, toi si altière.

S'en vole en nous cette joie,
De chagrin sommes tous en proie,
Le début de la désespérance,
Fini les années d'insouciance.

Toujours gardée près de nous,
Ne pouvoir t'exprimer, privée,
Seul ton regard bleu azur
plongeait en nous en murmure.

Dans ton propre corps enlisée..

Tu as attendu cinq ans
Pour trouver la délivrance
A toutes tes souffrances
J'y pense bien souvent...

Gentille maman, douce fée
Tu dois faire merveilles
Tout là haut dans le ciel,
Au milieu d'un tapis fleuri
Tu vois notre bonheur, tu souris.

Proche de nous sois toujours adorée
Pour tout l'amour que tu as semé,
Profonds regards, sourires radieux
Resteront à tout jamais en cœurs gravés.

Tes enfants unis t'en remercient






Maladie de Charcot orpheline ou appelée aussi SLA conduit à une mort certaine laissant la personne entièrement paralysée par une atteinte de tous les muscles.
Privée de tout l'âme
se dessine
S'élève le sublime...

S'en vole liberté choisie pour souligner
le mot en ses deux significations.


Ecrit par Aurorefloreale
Tous droits réservés ©



*
Signaler le poème (Thème inapproprié)

Il y a actuellement 37 visiteurs sur le site !

MEMBRES CONNECTES ACTUELLEMENT  [4]:
Violette. Lo. Oxalys. Dynamot.

LES MEMBRES QUI SE SONT CONNECTES IL Y A MOINS DE 24H  [65]:
Licorne. Violette. Rickways. Polymnie2. Lo. Tonindulot. Lili. Loupy. Kim Aquilina. Rimatouvent. Machajol. BY-LP. Oxalys. Colline. Hugo98. Evemarie. Jeannine B. Iris1950. Ray78. Lasource. L_ ALB_ATROCE___. Louis. Saintes. Banniange. Skipette. Lefebvre. Elmorabethi. Dreamhunter. Jamespx. Dynamot. Thierrycabot. Salus. Bebe. Lucie. Lala myriam. Llumierelive. Luciole. Claudel. De Lesquivir. Nais. Mistou. Catriane. Sylvain2023. Djoze. Aurorefloreale. Leonard. Gouelan. Vincperr. Francois Ville. Roland. Piwi87. Arnaud Gerard. Jpfras. Ventvert. Lafleurquirime. Jereve. Lilasmyrtille. Mickael. Anita Plume. Constantin. Ridermoon. coeur de poete . hassane1. Le depressif. Maryline.

LES DERNIERS MEMBRES INSCRITS :
Maryline. Le depressif. Beaurinois heureux chanceux. Coeur de poete. Ridermoon. Hassane1. Ecaille13. Emile Andre. Amlle. Milo. Hibou. Constantin. Jon doe. Silverlo. Popodobrasil. UnSeulPoeme. Corniguedouille. Lilasmyrtille. Gclvs. Anita Plume.

********
Contact
Copyright©Lespoetes.net
Tous droits réservés
Site déclaré à la CNIL sous le n°1023924