Connectez-vous pour participer          Identifiant perdu     S'inscrire   

Lespoetes.net, la poésie sur internet.

       


Discussion en direct Connectez vous pour participer.


 Poète
Poetedza



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)



Poème précédent Poème suivant
             

Tous les poèmes sur le thème : FEECliquez ici pour lire tous les poèmes sur le thème:FEE

Merci


Je ne sais comment vous remercier pour votre geste
Les mots m’échappent et ma langue demeure muette
En m’accordant votre hospitalité, vous m’avez évité
Une fin certaine dans le rude hiver qui m’esquintait.

Dans votre accueil, je vois une main tendue prête
A venir en aide dans un monde ingrat devenu infect
Sans hésiter vous m’avez accordé hospitalité
Un signe que le bien existe encore chez l’humanité.

Cette soirée restera dans ma mémoire présente
Vous m’avez bien marqué d’une si belle empreinte
Indélébile que le temps ne pourrait effacer de la tête
Elle était agréablement belle, ça était comme une fête.

Votre table était agréablement dressée avec habileté
Synonyme de la finesse d’une main qui sait tricoter
Le décor de votre demeure est d’une attrayante beauté
Tout est dans un ordre qui donne envie de l’habiter.

Les flammes dans la cheminée qui s’agitaient
Ont donné à la soirée un air d’une romance beauté
Et cet air de musique antique qui n’a cessé de réciter
Une douce mélodie qui donnait envie de se gigoter.

Je n’ai eu l’audace, à une danse vous inviter
Par crainte de me croire abuser de votre générosité
J’aurai aimé ne pas retenir ce que je souhaitais
Mais mon hardiesse m’a trahi pour vous le solliciter.

Les mets d’une remarquable saveur qui m’a incité
A les croquer en les savourant avec grande avidité
Chère Hotesse comment vous faites pour les mijoter
De ma vie à de pareils plats je n’ai encore jamais gouté.

J’admire en vous cet art qui sait faire d’un rien des platées
Rien qu’à les voir, elles donnent envie de les boulotter
Avec ce sentiment de bien être et d’une si grande gaieté.
Comment ne pas être gourmand devant cette sapidité !

Je ne saurais vous remercier pour votre prodigalité
Avec votre générosité et votre bonté vous m’avez gâté
Et pour ça je ne pourrai être ingrat envers votre humanité
Qui m’a épargné de périr dans ce gel qui me grignotait.

Les mots sont peu pour vous remercier et vous féliciter
Je vous prie d’excuser mon incompétence et ma timidité
Pour vous exprimer ce que je sens envers votre honorabilité
Madame ! Permettez-moi , votre main j’aimerai bécoter.

Poetedza le 28.09.2016




Ecrit par Poetedza
Tous droits réservés ©



*
Signaler le poème (Thème inapproprié)

Il y a actuellement 24 visiteurs sur le site !

MEMBRES CONNECTES ACTUELLEMENT  [1]:
Stapula.

LES MEMBRES QUI SE SONT CONNECTES IL Y A MOINS DE 24H  [62]:
La veuve noire. Licorne. Violette. Rickways. Skywheeler. Jmd. Lo. Tonindulot. Pierre. Machajol. BY-LP. Oxalys. Colline. Evemarie. Nostahrj. Royam. Lasource. Muse31. Muserhode. Saintes. Isa la Bella. Wall. Stapula. Gerachau. Soleil factice. Marcek. Joa. Cepyge X. AR_d_N. Capella. Salus. Lucie. Eolia. Claudel. Anemone. Pilar. Mahea. Sylvain2023. Djoze. Aurorefloreale. Leonard. Arcane. Nihilisteo. Maldoror. Mickael. Par ma voix. Mona Farbiu. Coeur de poete . Drummy. Jamsens. Laurent7869. Ced le magnifique. AlanJoyce. Noiressaim. Zalina. Bleu Horizon. Maitia. F.Lo. Licrone. Vincentcros. Lanter. Jeansu.

LES DERNIERS MEMBRES INSCRITS :
Jeansu. Mathilde. Lili95. Mandarine. L_homme_regarde. Lanter. Licrone. Le fou. Hannah. Colfeau. Vincentcros. Lou-guit. FranckLPSME. F.Lo. Nazca. Le Corbeau Noir. Novembre a Paris . Pivoine. 5g. Mousquetaire.

********
Contact
Copyright©Lespoetes.net
Tous droits réservés
Site déclaré à la CNIL sous le n°1023924