Connectez-vous pour participer          Identifiant perdu     S'inscrire   

Lespoetes.net, la poésie sur internet.

       


Discussion en direct Connectez vous pour participer.


 Poète ,
 Illustrateur
Maninred



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)



Poème précédent Poème suivant
           

Tous les poèmes sur le thème : DIFFERENCECliquez ici pour lire tous les poèmes sur le thème:DIFFERENCE

Le noyau d'abricot

Highslide JS


Il était différent et son âme insondable,
Pour qui surfe sans voir les vagues des saisons,
Avait l'inconsistance du château de sable,
Erodé par le froid d’une austère prison

Quand on venait te voir dans ton appartement
Il se tenait discret, assis dans la cuisine,
Le regard enferré dans un monde troublant,
Sans échos partageurs, comme mis en sourdine.

Le corps en balancier, rythmant une prière
En l'honneur de l'ersatz d'un dieu confidentiel,
Les deux mains emmêlées d'une étrange manière
Proférant des bruits sourds comme plaintes au ciel.

Et son monde interdit ignorait nos invites
Aux échanges parlés que nous lui proposions,
Occultant ses pensées, terré dans ses limites,
Flanqué dans un mutisme aux drôles de visions.

Après le déjeuner, c’était un jour d’été,
Alors que nous prenions le café en terrasse,
J’ai rapproché mon banc de sa chaise écartée,
Cette proximité ne brisa pas la glace.

Retournant un pot vide oublié dans un coin,
J’entrepris d’y frotter dans un rythme acharné
Un noyau d’abricot qui restait du festin,
Jusqu’à faire un méplat et jusqu’à le trouer.

Sans savoir les effets sur mon discret voisin,
J'entrepris d'évider le noyau de son fruit
Pour en faire un appeau. Mon dieu qu'il sonnait bien !
Ce sifflet impromptu ! Il en faisait du bruit !

Cet objet délaissé sur le bord de la table,
Fut aussitôt saisi par ses mains paresseuses,
Il souffla dans le trou et un son formidable
Remplit soudain Benoit d’une joie contagieuse.

Le succès imprévu de cette action cocasse
Egaya notre humeur avant notre départ.
J'avais par mon forfait brisé la carapace
De l'être silencieux, muré dans ses remparts.

Un mois était passé, nous sommes revenus,
Et à peine arrivés Benoit dans la cuisine
S'était manifesté par de cris saugrenus
Pour qu'on vienne le voir, dans la pièce voisine.

Sur la table une lauze en guise d'émeri,
Un précieux bocal contenant des noyaux,
Une aiguille à couture entourée de débris
Et plein de beaux sifflets gardés comme joyaux.

Depuis ce jour heureux, le rempart fait de roche
Se fendit d'une brèche assaillie de soleil
Qui éclairait l'espoir d'une nouvelle approche,
Formidable déclic d'un délicieux réveil.

Un noyau d'abricot a été la matière
D'un pont fédérateur bâti en trait d'union.
Trouverons-nous encor, Benoit, d'autres mystères
Qui joindront nos deux mains pour d'autres communions ?



Ecrit par Maninred
Tous droits réservés ©



*
Signaler le poème (Thème inapproprié)

Il y a actuellement 24 visiteurs sur le site !

MEMBRES CONNECTES ACTUELLEMENT  [2]:
Lo. Machajol.

LES MEMBRES QUI SE SONT CONNECTES IL Y A MOINS DE 24H  [48]:
Licorne. Violette. Rickways. Jmd. Lo. Tonindulot. Kim Aquilina. Rimatouvent. Machajol. Oxalys. Colline. Le bizarre. Evemarie. Lasource. Madykissine. Ann. L_ ALB_ATROCE___. Muserhode. Zitoun. Louis. Saintes. Skipette. Stapula. Lefebvre. Marcek. Gaelleloubet. Tomto. Lolo. Cielbleu. Jamespx. Salus. Gkak. Luciole. Claudel. Mijo. De Lesquivir. Sylvain2023. Aurorefloreale. Leonard. Margezen. Arcane. Piwi87. Silverlo. Milo. Hassane1. Drummy. Frederic Matteo. Mary2607.

LES DERNIERS MEMBRES INSCRITS :
Mary2607. Laplume. Caritas. FabienDrouet. Floflo03. Diarmund. Jean Cancelier. Saline. Yan. Joack. Isabelle Chevalier. StormMn. Cyr63. Frederic Matteo. Jamsens. Antarahibnchaddad. Claudio62127. JulesW. OscarLeJoyeux. Manimix.

********
Contact
Copyright©Lespoetes.net
Tous droits réservés
Site déclaré à la CNIL sous le n°1023924