Connectez-vous pour participer          Identifiant perdu     S'inscrire   

Lespoetes.net, la poésie sur internet.

       


Discussion en direct Connectez vous pour participer.


 Poète
Aurorefloreale



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)



Poème précédent
             

Tous les poèmes sur le thème : DESERTCliquez ici pour lire tous les poèmes sur le thème:DESERT

Aux portes du désert


Il était une fois...
En contrées lointaines
Aux portes du désert
Une splendide déesse.

Elle vivait dans l'allégresse,
Seul un nuage était son père,
Qui, sa beauté toujours cachait,
De l'isoler était son seul souhait.

La belle, en son doré palais
Larmoyait et s'ennuyait,
elle eut soudain une idée,
D'un jour de son palais, s'évader.

Elle emprunta un couloir
Secret pour oublier ses déboires.
Cela fit toute une histoire,
Dont on parlait dans le parloir.

Son évasion se fit un soir
Ne fut pas qu'illusoire,
En bordure de ce sublime palais,
Un fleuve doucement coulait.

Elle emprunta donc le couloir
Accompagnée d'un fol espoir
Et de sa grande suite
Pour enfin prendre la fuite.

Une embarcation fut organisée
Avec des vivres à volonté,
Elle prit le départ, en ce fleuve.

Ainsi elle rejoignit les flots
Fut recueillie par son Prince dévot
Ainsi elle rejoignit les flots
A bord de son doré bateau.

Le Prince l'accueillit, elle l'égayait,
Il était toujours ainsi distrait
Par ses danses voilées
En des nuits étoilées

Mais lassée un soir la princesse
Gagnée à nouveau par la tristesse
S'enfuit rejoindre ses connus flots
Se baignant, à la lune, en ses eaux.

Peu à peu, la pleine lune la transforma
En une Ondine si divine...
Tous les habitants de la mer
En elle prient et espèrent

Un soir la voir
Onduler dans l'onde
En eaux fort profondes,
Egaya les fonds de la mer.

Des huitres perlières, elle cultiva,
De splendides perles de nacre brillante,
Les profondeurs de la mer devinrent étincelantes,
La princesse, les fonds raviva.

Et quand apparaissait la pleine lune
Des colliers de perles furent déposés sur la dune,
Les princes des alentours rêvaient de faire fortune
Et partirent sur leur embarcation
Avec au cœur beaucoup de motivation.

Un prince lui construisit une forteresse
Un palais aux murs tapissés de nacre,
Et c'est là, que divine, on la sacre
La divine princesse, en altesse
Qui retrouva toute son allégresse.






Quand l'imagination prend le pouvoir...

Ecrit par Aurorefloreale
Tous droits réservés ©



*
Signaler le poème (Thème inapproprié)

Il y a actuellement 29 visiteurs sur le site !

MEMBRES CONNECTES ACTUELLEMENT  [2]:
Lo. Skipette.

LES MEMBRES QUI SE SONT CONNECTES IL Y A MOINS DE 24H  [65]:
Licorne. Violette. Rickways. Polymnie2. Lo. Tonindulot. Lili. Loupy. Kim Aquilina. Rimatouvent. Machajol. BY-LP. Oxalys. Colline. Hugo98. Evemarie. Jeannine B. Iris1950. Ray78. Lasource. L_ ALB_ATROCE___. Louis. Saintes. Banniange. Skipette. Lefebvre. Elmorabethi. Dreamhunter. Jamespx. Dynamot. Thierrycabot. Salus. Bebe. Lucie. Lala myriam. Llumierelive. Luciole. Claudel. De Lesquivir. Nais. Mistou. Catriane. Sylvain2023. Djoze. Aurorefloreale. Leonard. Gouelan. Vincperr. Francois Ville. Roland. Piwi87. Arnaud Gerard. Jpfras. Ventvert. Lafleurquirime. Jereve. Lilasmyrtille. Mickael. Anita Plume. Constantin. Ridermoon. coeur de poete . hassane1. Le depressif. Maryline.

LES DERNIERS MEMBRES INSCRITS :
Maryline. Le depressif. Beaurinois heureux chanceux. Coeur de poete. Ridermoon. Hassane1. Ecaille13. Emile Andre. Amlle. Milo. Hibou. Constantin. Jon doe. Silverlo. Popodobrasil. UnSeulPoeme. Corniguedouille. Lilasmyrtille. Gclvs. Anita Plume.

********
Contact
Copyright©Lespoetes.net
Tous droits réservés
Site déclaré à la CNIL sous le n°1023924