Connectez-vous pour participer          Identifiant perdu     S'inscrire   

Lespoetes.net, la poésie sur internet.

       


Discussion en direct Connectez vous pour participer.


 Poète
Banniange



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)




 Illustrateur
Lala myriam



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'illustrateur (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)


Poème précédent Poème suivant
           

Tous les poèmes sur le thème : LIRECliquez ici pour lire tous les poèmes sur le thème:LIRE

Trois soeurs

Highslide JS

Cette création comporte des emprunts
Winterlanscape par Richard August ZIMMERMAN
Illustration proposée par Lala myriam


Hurle, hurle, horrible gorge du nordet !
Dans ces landes châtiées, couronnées de bruyères,
Leurs épines griffent le sol martyrisé
Qui saigne en gémissant sous un ciel en colère.

De sombres bigotes quittent le presbytère
Où le courroux divin a longtemps retenti
Dans ce clocher fêlé, patiné de poussières,
Qui tournoient tristement dans les airs déconfits.

Les prairies semblent fuir de terribles menaces,
Des nuages fielleux inquiètent les surgeons,
Quelques chiens angoissés se plaignent, en disgrâce,
Des ombres géantes piétinent les chardons.

En haut de la colline aux sapins rachitiques
Qui implorent en vain l'aumône du soleil,
Un manoir ténébreux affronte, hiératique,
Les outrages du temps qu’acclament les corneilles.

Des griffons vermoulus, des lions écaillés,
Sur leur tambour usé, inspirent la pitié,
Un haut porche bée telle une bouche malsaine
Où viennent s’engouffrer tant de voix souterraines …

La vaste demeure se meurt de solitude,
Les fenêtres n’éclaire que des pièces vides
Où se traîne un passé réduit en servitude,
Où s’envolent les ailes d’une éphéméride.

Un austère caveau prolonge la maison,
Le pauvre voyageur y lit avec douleur :
« Ci-gît trois nobles cœurs, c’étaient aussi trois soeurs,
Les Hauts de Hurlevent étaient leur horizon ».

A Charlotte, Emily, Anne Brontë



Ecrit par Banniange
Tous droits réservés ©



*
Signaler le poème (Thème inapproprié)

Il y a actuellement 13 visiteurs sur le site !

MEMBRES CONNECTES ACTUELLEMENT  [1]:
Aurorefloreale.

LES MEMBRES QUI SE SONT CONNECTES IL Y A MOINS DE 24H  [45]:
Violette. Rickways. Polymnie2. Tonindulot. Lili. Kim Aquilina. Rimatouvent. Pampelune. Machajol. Oxalys. Colline. Evemarie. Ray78. Nostahrj. Royam. Ann. Saintes. Wall. Gerachau. Stella. Marcek. Luluberlue. Kirlian. Salus. Lucie. Brulene. Fran72. Eolia. Claudel. De Lesquivir. Poetedza. Catriane. Aurorefloreale. Leonard. Arden. Arcane. Piwi87. Grain de sable. Emile Andre. coeur de poete . Cyr63. Dilahk-Ihtebaromle. Martial. Maiko. anton.

LES DERNIERS MEMBRES INSCRITS :
anton. JustForYou. Nanar. J.uli.ette. Micharrd. Kota. Emimar. Saad El bellaoui. Iffic. Starman. Sagapresse. Brinsa. Louis.B. Zen. Imdbaur Thurar. LeNouveauMillenaire. Vitoo. Jaime. Lea78. Sansteteniqueue .

********
Contact
Copyright©Lespoetes.net
Tous droits réservés
Site déclaré à la CNIL sous le n°1023924