Connectez-vous pour participer          Identifiant perdu     S'inscrire   

Lespoetes.net, la poésie sur internet.

       


Discussion en direct Connectez vous pour participer.


 Poète
Stapula



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)



Poème précédent Poème suivant
             

Tous les poèmes sur le thème : FRANCECliquez ici pour lire tous les poèmes sur le thème:FRANCE

D'une poussière à son sol millénaire (Acrostiche)


L'Hexagone, avancée, en zone tempérée,
Est plus que la figure au royaume des maths.

Pour moi, c'est tout, ma terre, ô combien vénérée !
Le cadeau sans pareil, perle des audimats.
Usant de ses pouvoirs, elle est reine du monde,
Sa Lutèce d'antan remportant quels paris !

Belle à rendre jalouse une royale osmonde,
En hommage entrechats, des étoiles, souris,
Aux menus d'opéras, sans fin leur longue scène,
Ulysse de retour : fierté des projecteurs.

De serpents elle peut s'enorgueillir : la Seine,
Et la Loire, le Rhin... de cours d'eau les tuteurs,
Sans oublier vallons, sommets dans leurs blancs pagnes,

Puis ses mers, l'océan, du Nord jusqu'au midi,
Aussi pleins d'intérêt bois, forêts et campagnes,
Y compris, ténébreux, chaque gouffre engourdi,
Sa lointaine présence outre-mer – un miracle !

Moissonneurs de son sol, revivent les Gaulois,
Omniprésents, en sus, druide, devin, oracle,
Ne forçant le respect que par leurs propres lois.

Bien des aïeux, plus tard, ciment de notre histoire,
Encore en nos esprits, forgent notre destin :
Romain, Jules César, un bâtisseur notoire,
Clovis, Pépin le Bref, juste après Constantin,
Empereur mêmement que le Franc, Charlemagne,
Avant que soit élu le roi Hugues Capet,
Une d'Arc contre Anglais qui, sans répit, se magne.

C'est, ensuite, Philippe Auguste, au noble aspect,
Essentiellement des Louis à la pelle,
Soleil, le plus couru de cette ère de rois,
Top pour Napoléon, à tous, qui se rappelle.

Les jacquemarts, clochers, campaniles, beffrois
Affleurent à l'esprit, en eux des sons de fête.

Fanfares, défilés, carnavals, mardi-gras,
Rendez-vous, allegro, parole de prophète,
Au grand rassemblement des corps, de leur aura,
N'ayant, unique but, qu'amour dans l'harmonie !
Ce rêve, qui m'emplit de fluides extra,
Ennoblit mon pays, Grand Maître en symphonie.


Le 17 mai 2017.




Ecrit par Stapula
Tous droits réservés ©



*
Signaler le poème (Thème inapproprié)

Il y a actuellement 18 visiteurs sur le site !

MEMBRES CONNECTES ACTUELLEMENT  [0]:

LES MEMBRES QUI SE SONT CONNECTES IL Y A MOINS DE 24H  [56]:
La veuve noire. Licorne. Violette. Rickways. Sylvie. Skywheeler. Polymnie2. Jmd. Lo. Tonindulot. Kim Aquilina. Pierre. Rimatouvent. Machajol. Oxalys. Evemarie. Royam. Lasource. Ann. Saintes. Fasya. Jenesuisrien. Stapula. Gerachau. Lefebvre. Marcek. Sosso. Joa. Tom. Capella. Lolo. Salus. Lucie. Claudel. Mijo. Mistou. Ottomar. Pilar. Catriane. Aurorefloreale. Leonard. Francois Ville. Arcane. Nihilisteo. Guigui90000. Yanis abrous. Isabelle Chevalier. Mona Farbiu. Drummy. Typique. Mido. Lastours. taw. Coeur battant . Estceguido. ThorHydae.

LES DERNIERS MEMBRES INSCRITS :
Avamankpe. Coeur battant . ThorHydae. Lemontagnard73. Moitbu. Estceguido. Ombre. Fougeredudesert. Ced le magnifique. Sebasura. Zoetoile . Crampshalterofilia. Tony. Manon_climb. Cracovien. Andre. Habenaria Radiata. Shakespeare Junior 971. Taw. Eclat de lune.

********
Contact
Copyright©Lespoetes.net
Tous droits réservés
Site déclaré à la CNIL sous le n°1023924