Connectez-vous pour participer          Identifiant perdu     S'inscrire   

Lespoetes.net, la poésie sur internet.

       


Discussion en direct Connectez vous pour participer.


 Poète
Kasia



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)



Poème précédent Poème suivant
             

Tous les poèmes sur le thème : ETRANGERCliquez ici pour lire tous les poèmes sur le thème:ETRANGER

Né d'un pays



Je suis né d’un pays où je n’ai pas grandi,
Je m’y revois enfant, aux portes de la mer,
Je suis né d’un pays planté sur l’autre rive
M’ayant laissé au cœur la nostalgie d’hier…

Non, je n’ai pas choisi de partir de là-bas,
Et je n'ai pas voulu cette absence, je crois,
Mais c’est ainsi qu’un jour, on devient étranger,
J’ai perdu mon pays, quand je m’en suis allé !

Depuis, je vis en France,
J’y suis même français,
Mais mon âme attristée
Ne se sent pas d’ici…
Cependant, quand j’y pense,
Je ne suis plus non plus
Du pays d’autrefois
Qui a grandi sans moi.


Je suis né d’un pays planté sur l’autre rive,
Avec un ciel si clair, ivre de liberté,
Un parfum d’olivier et de thé à la menthe,
Terre de tragédie où bien trop sont tombés !

Si je ne le vois plus, s’il me semble aussi loin,
Ses montagnes bleutées veillent toujours sur lui,
Et toutes mes racines me disent son combat,
Toute sa volonté de renaître aujourd’hui !

Et moi, je vis en France,
Où la vie est plus belle,
Mais toutes les galères
S’y ressemblent, ma foi…
Et bien souvent, je pense
Que j’y suis un rebelle
Aux deux ailes brisées
Chômeur en fin de droit.

Je suis né d’un pays planté sur l’autre rive,
Avec la mer si bleue, oh ! oui, je m’en souviens !
Faut-il tout lui conter, à ce pays d’enfance ?
De celui que je fus, il ne me reste rien…

Je ne suis plus ce jour qu’un homme de passage,
La chanson de l’errance fait écho à ma vie,
Faut-il lui dire aussi que la terre de France
Ne me console pas du pays d’Algérie !

Car moi, je vis en France,
Où la vie est plus belle,
Où toutes les galères
Se ressemblent, ma foi…
Où la désespérance
Est une plaie mortelle,
Qui se rit de l’exil
Et de qui que ce soit !


Où la désespérance
Est une plaie mortelle,
Qui se rit de l’exil
Et de qui que ce soit !






Ecrit par Kasia
Tous droits réservés ©



*
Signaler le poème (Thème inapproprié)

Il y a actuellement 29 visiteurs sur le site !

MEMBRES CONNECTES ACTUELLEMENT  [2]:
Ann. Marcek.

LES MEMBRES QUI SE SONT CONNECTES IL Y A MOINS DE 24H  [61]:
La veuve noire. Licorne. Violette. Rickways. Skywheeler. Polymnie2. Jmd. Lo. Tonindulot. Kim Aquilina. Pierre. Rimatouvent. Machajol. Oxalys. Evemarie. Lasource. Ann. Muse31. Saintes. Fasya. Jenesuisrien. Wall. Stapula. Gerachau. Lefebvre. Marcek. Sosso. Joa. Tom. Lolo. Jamespx. Thierrycabot. Salus. Lucie. Eolia. Claudel. Mijo. Ottomar. Pilar. Catriane. Aurorefloreale. Leonard. Arcane. Nihilisteo. Guigui90000. Yanis abrous. Isabelle Chevalier. Mona Farbiu. Drummy. Typique. Mido. Lastours. taw. Andre. Crampshalterofilia. Ombre. Coeur battant . Sebasura. Ced le magnifique. Estceguido. ThorHydae.

LES DERNIERS MEMBRES INSCRITS :
Avamankpe. Coeur battant . ThorHydae. Lemontagnard73. Moitbu. Estceguido. Ombre. Fougeredudesert. Ced le magnifique. Sebasura. Zoetoile . Crampshalterofilia. Tony. Manon_climb. Cracovien. Andre. Habenaria Radiata. Shakespeare Junior 971. Taw. Eclat de lune.

********
Contact
Copyright©Lespoetes.net
Tous droits réservés
Site déclaré à la CNIL sous le n°1023924