Connectez-vous pour participer          Identifiant perdu     S'inscrire   

Lespoetes.net, la poésie sur internet.

       


Discussion en direct Connectez vous pour participer.


 Poète
Aurorefloreale



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)



Poème précédent
             

Tous les poèmes sur le thème : CORPSCliquez ici pour lire tous les poèmes sur le thème:CORPS

De respirer...


De respirer, fait notre priorité
De penser est indispensable
Pour ne s'étouffer dans le sable,
Relever la tête aussi pensable,
Poétiser est indispensable,
Lire aussi des retables...

De respirer la campagne
En une ambiance féodale,
Au milieu de nombreux dédales.

De respirer des autres les fumées
Pensons à nous en protéger,
Parfois on cale,
Peu de festivals
Pour inviter au bal,
Par les pensées des autres , on est entraîné,
Dans les siennes il ne faut s'enterrer,
Car les autres nous donne de l'oxygène
Qui lui, jamais ne gène!

Horreur de la poussière des villes,
Des macadams, des goudrons , des crasses,
Tout cela est pour nous menaces,
Il ne faut pas en suivre la trace,
De peu, on se retrouverait étouffés
D'en avoir, bien trop, respiré,
La poussière de ces allées goudronnées.

De vivre à la campagne , c'est la santé,
Alors dites-moi pourquoi s'en priver?
Ainsi la ville est secondée,
Et l'on peut respirer en liberté.

Moi l'air je le cajole
Je ne le laisse partir en lourde Eole ,
Ne pas respirer m'affole
Quand prise de fous rires , je rigole,
Quand j'ai froid , je me recouvre d'une étole,
Quand cette Eole me rend folle...

Je n'aime les tempêtes, qui empêche de bien respirer,
Quand mes poumons s'oppressent
De trop nombreuses pensées,
De suffoquer, est ma détresse.

Respirer l'air humide comme les druides,
Parcourant de bon matin, les bois,
Peut apporter la maladie,
Ce sont les pieds, qui prennent froid,
C'est ainsi depuis bien longtemps,
Les chaussettes apportent chaleur,
Une sorte de douceur aux pieds,
Qui parcourent kilomètres bien fatigués.

Sachons garder pur air, à notre portée
Car sinon il va bientôt en manquer,
De puanteur l'oxygène , sera envahi
et nos poumons deviendront endoloris
C'est cela la conclusion de vie
A emporter en même temps dans le sac à dos
Cette consigne à relire sans défaut,
Peut nous apporter un futur repos,
Et de respirer restera un plaisir
Qui ne fera pas pour autant , difficile à accomplir.






Oxygène , belle source et ressource de vie!
Respectons le, suivons les conseils avisés.


Ecrit par Aurorefloreale
Tous droits réservés ©



*
Signaler le poème (Thème inapproprié)

Il y a actuellement 24 visiteurs sur le site !

MEMBRES CONNECTES ACTUELLEMENT  [1]:
Pierre.

LES MEMBRES QUI SE SONT CONNECTES IL Y A MOINS DE 24H  [61]:
La veuve noire. Licorne. Violette. Rickways. Sylvie. Skywheeler. Polymnie2. Jmd. Lo. Tonindulot. Kim Aquilina. Pierre. Rimatouvent. Machajol. Oxalys. Evemarie. Royam. Lasource. Ann. Muse31. Saintes. Fasya. Jenesuisrien. Wall. Stapula. Gerachau. Lefebvre. Marcek. Sosso. Joa. Tom. Lolo. Salus. Lucie. Eolia. Claudel. Mijo. Mistou. Ottomar. Pilar. Catriane. Aurorefloreale. Leonard. Arcane. Nihilisteo. Guigui90000. Yanis abrous. Isabelle Chevalier. Mona Farbiu. Drummy. Typique. Mido. Lastours. taw. Crampshalterofilia. Ombre. Coeur battant . Sebasura. Ced le magnifique. Estceguido. ThorHydae.

LES DERNIERS MEMBRES INSCRITS :
Avamankpe. Coeur battant . ThorHydae. Lemontagnard73. Moitbu. Estceguido. Ombre. Fougeredudesert. Ced le magnifique. Sebasura. Zoetoile . Crampshalterofilia. Tony. Manon_climb. Cracovien. Andre. Habenaria Radiata. Shakespeare Junior 971. Taw. Eclat de lune.

********
Contact
Copyright©Lespoetes.net
Tous droits réservés
Site déclaré à la CNIL sous le n°1023924