Connectez-vous pour participer          Identifiant perdu     S'inscrire   

Lespoetes.net, la poésie sur internet.

       


Discussion en direct Connectez vous pour participer.


 Poète
Coeur de poete



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)



Poème précédent
             

Tous les poèmes sur le thème : INTEMPERIESCliquez ici pour lire tous les poèmes sur le thème:INTEMPERIES

Quatre consonnes une voyelle


Le temps sous un impératif
Je m'en rends compte
Il ne te reste plus que quelques minutes

Ce qui nous entoure est si familier ou si prenant
Qu'ai je à faire du temps
Quand l'entourage est ennuyeux
Je prends conscience d'un temps
Qui pourrait être utilisé autrement
J'aime aller de temps en temps
Un temps continu
Je prends du bon temps
Un temps complet et laisse les minutes et secondes
Pour mauvais temps

Quand je dis c'est maintenant , arrive
Rien ne se passe
Le temps n'est pas une commande
Comme s'il était capricieux
Cela se produit toujours quand il l'a décidé
Quand il est temps c'est peut-être parce que
Nous n'avons plus rien à apporter
Notre capital vie est une mission

Le monde est en travaux
Je ne le verrais jamais fini

Mes textes sont des châteaux de lettres
Ma vie de château
Je transforme les lignes de ma paume
En ligne poétique
Le fait de serrer une main est une écriture
Le temps c'est de l'art gens
Quand je suis paumé
Je cherche un coup de main secourable
Des lignes d'aventure pour se perdre
Des doigts dans 5 directions
Une paume qui se plie comme une carte

Main dans la main nous sommes en ligne
Deux mains pour un soleil couchant
Allez hop debout j'applaudis
Pour un soleil levant
Des lignes en forme de signes
Comme une écriture ancienne
Je pose ma paume enduite d'une peinture
Sur la paroi d'une roche
Je vous écris

On m'a pris ma feuille
Il me reste les mains pour vous dire au revoir
A la fin fin de notre vie nous gardons les lignes de main
Comme pour dire bonjour à l'autre vie
Nous gardons la main
De l'autre côté quelqu'un nous la tend
Les yeux fermés nous avons confiance
Un ailleurs si merveilleux qu'on ne voit plus le temps passer
Tandis que les survivants comptent cela fait X temps
Qu'il est parti , anniversaire de la mort
Un temps avec ps à la fin comme post scriptum


un temps périt

Ecrit par Coeur de poete
Tous droits réservés ©



*
Signaler le poème (Thème inapproprié)

Il y a actuellement 27 visiteurs sur le site !

MEMBRES CONNECTES ACTUELLEMENT  [0]:

LES MEMBRES QUI SE SONT CONNECTES IL Y A MOINS DE 24H  [54]:
La veuve noire. Licorne. Violette. Rickways. Fanch. Skywheeler. Lo. Tonindulot. Pierre. Rimatouvent. Machajol. Oxalys. Colline. Evemarie. Nostahrj. Lasource. Ann. Muserhode. Saintes. Fasya. Wall. Stapula. Gerachau. Lefebvre. Marcek. Joa. Cepyge X. Lolo. Salus. Claudel. Mijo. Anemone. Pilar. Mahea. Sylvain2023. Aurorefloreale. Francois Ville. Maldoror. Mickael. Par ma voix. Coeur de poete . Drummy. Lemessager. Amon 1er. Typique. Laurent7869. Franklino. Noiressaim. Maitia. F.Lo. Licrone. Vincentcros. Lanter. cocicofa.

LES DERNIERS MEMBRES INSCRITS :
cocicofa. Clacele. Jeansu. Mathilde. Lili95. Mandarine. L_homme_regarde. Lanter. Licrone. Le fou. Hannah. Colfeau. Vincentcros. Lou-guit. FranckLPSME. F.Lo. Nazca. Le Corbeau Noir. Novembre a Paris . Pivoine.

********
Contact
Copyright©Lespoetes.net
Tous droits réservés
Site déclaré à la CNIL sous le n°1023924