Connectez-vous pour participer          Identifiant perdu     S'inscrire   

Lespoetes.net, la poésie sur internet.

       


Discussion en direct Connectez vous pour participer.


 Poète
Coeur de poete



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)



Poème précédent Poème suivant
             

Tous les poèmes sur le thème : ETRANGERCliquez ici pour lire tous les poèmes sur le thème:ETRANGER

Qui es tu Je


Le je est un nu
Dans son anesthésie intelligente
Dans sa conscience obnubilée
Dans la fracture de son idéal
Un je aVIDE
Je est un autre
Pourtant il a des choses de moi
Mais ce qui me ressemble est inconnu
Je ne vois pas ce qui m'est proche
Quand il est ailleurs
Je n'aimerais pas être à sa place
Je n'est jamais là où il faut
Quand il faut
Je te regarde mais il regarde s'il n'y a pas un autre
Un je présent auquel il manquerait quelque chose
C'est toi moins
Que veux tu demander de plus
Que les restes d'un passé trop usé
D'un avenir sans avenir qui se décompose
En grain de sable
C'est assez ! Tu ne vois donc pas toute cette plage
Que la mer n'arrive pas à emporter
Un je qui attend d'être un tu
Qui es tu ?
S'interroger sur sa présence , sa provenance
Que fais tu ici ? perdu , sans famille ?
Un je c'est encombrant
Et moi et moi
Qui prendre , bon sang !
Mais un tu sans nom devient il ou elle
Juste un être sexué
Un objet de désir
Oui , c'est elle , c'est lui
Pas mal
Un nous c'est déjà un couple , une relation
Un vous une hiérarchie
Alors quoi !
Rien
Etre là sans rien faire ni dire
c'est quoi cette chose
Donner un souffle de vie
Pour voir ce que cela donne

De ses lèvres lire à haute voix
De ses lèvres déjà ouvertes , des baisers
De ses bras tourner les pages
Caresser comme lire en braille
Sur la peau chair de poule
La lecture d'un texte
D'un corps
Un grand livre d'histoires d'amour
Un cri dans la nuit des mots
Sentir une existence , un plaisir
S'en imprégner avant d'y mettre un visage
Un sentiment d'extase d'abord
Celui d'un autre monde
Comme des oisillons qui attendent la nourriture
On ne sait pas encore ce que cela fait si çà s'arrête
Tellement c'est bon
Même une plante ne goûte pas son plaisir
Quand on l'arrose
Semble t-il ?
Un je une consonne et une voyelle
Un mot
Dis un mot
Le je d'une lecture

Un je comme j'euh
Sais pas
Dis le moi
On échange
C'est toi le je maintenant

Le silence
On ne voit pas , On n'entend pas
Qui a dit Je ...




Ecrit par Coeur de poete
Tous droits réservés ©



*
Signaler le poème (Thème inapproprié)

Il y a actuellement 24 visiteurs sur le site !

MEMBRES CONNECTES ACTUELLEMENT  [0]:

LES MEMBRES QUI SE SONT CONNECTES IL Y A MOINS DE 24H  [54]:
La veuve noire. Licorne. Violette. Rickways. Fanch. Skywheeler. Lo. Tonindulot. Pierre. Rimatouvent. Machajol. Oxalys. Colline. Evemarie. Nostahrj. Lasource. Ann. Muserhode. Saintes. Fasya. Wall. Stapula. Gerachau. Lefebvre. Marcek. Joa. Cepyge X. Lolo. Salus. Claudel. Mijo. Anemone. Pilar. Mahea. Sylvain2023. Aurorefloreale. Francois Ville. Maldoror. Mickael. Par ma voix. Coeur de poete . Drummy. Lemessager. Amon 1er. Typique. Laurent7869. Franklino. Noiressaim. Maitia. F.Lo. Licrone. Vincentcros. Lanter. cocicofa.

LES DERNIERS MEMBRES INSCRITS :
cocicofa. Clacele. Jeansu. Mathilde. Lili95. Mandarine. L_homme_regarde. Lanter. Licrone. Le fou. Hannah. Colfeau. Vincentcros. Lou-guit. FranckLPSME. F.Lo. Nazca. Le Corbeau Noir. Novembre a Paris . Pivoine.

********
Contact
Copyright©Lespoetes.net
Tous droits réservés
Site déclaré à la CNIL sous le n°1023924