Connectez-vous pour participer          Identifiant perdu     S'inscrire   

Lespoetes.net, la poésie sur internet.

       


Discussion en direct Connectez vous pour participer.


 Poète
Lasource



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)



Poème précédent Poème suivant
             

Tous les poèmes sur le thème : MARAISCliquez ici pour lire tous les poèmes sur le thème:MARAIS

Éros d’Octobre


Éros d’Octobre
.
Il y a longtemps que je ne me suis plus promené               dans ces cathédrales d’automne où trottinent les dix-cors altiers entre les troncs des hêtres               dont le soleil cuivre les cimes translucides qu’il rougit ainsi que des vitraux…
.
De la terre, si l’on évite que nos pas fassent craquer le tapis des feuilles brunes               on verrait sortir une famille de blaireaux peureux,               velus supporters d’un match occulte, affichant leurs museaux rayés de noir et blanc !
.
Qu’un grand corbeau aux ailes de houille alerte le silence des bois               et la tribu s’égaille et disparaît dans son trou,               les jeunes d’abord tandis que le dernier gros mâle lève un instant le nez au ciel pour humer le danger.
.
Plus loin, ce sont les inévitables sangliers qui grognent en fouillant le sol truffé,               pour des glands, des racines délectables, enseignant aux marcassins vifs comme des zèbres               quelles générosités dissimule la glaise humide.
.
Il faut les voir décamper à toutes pattes en secouant la tête               ces ronchons pilleurs de potagers               lorsqu’ils repèrent quelque marcheur vertical !               Ils savent qu’ils ne sont pas en odeur de sainteté chez les humains !
.
Ce qui me plairait aussi               c’est d’apercevoir quelque grues cendrées arpentant de leurs échasses filiformes les roselières de la rivière débordée               avant de plier les ressorts de leurs jambes et d’éployer leur essor vers l’Andalousie.
.
Ce serait par un automne de tiède soleil déclinant               avec lequel mon âge               victime d’une sorte de sentiment mystique renforcé par l’or et la pourpre               s’accorderait, en cette période impériale du règne de la Nature.





.

Comme Automne n'est pas dans la liste imposée, je mets n'importe quoi...

Ecrit par Lasource
Tous droits réservés ©



*
Signaler le poème (Thème inapproprié)

Il y a actuellement 24 visiteurs sur le site !

MEMBRES CONNECTES ACTUELLEMENT  [1]:
Tonindulot.

LES MEMBRES QUI SE SONT CONNECTES IL Y A MOINS DE 24H  [55]:
Licorne. Violette. Lo. Tonindulot. Lili. Loupy. Pierre. Machajol. BY-LP. Pieds-enVERS. Colline. Evemarie. Nostahrj. Royam. Lasource. Ann. Louis. Fasya. Wall. Stapula. Gerachau. Lefebvre. Joa. Ma douce. Tomto. Cielbleu. Dynamot. Rechab. Salus. Lucie. Mijo. Pilar. Jakecrit. Carassius Auratus. Aurorefloreale. Leonard. Arcane. Guigui90000. Yanis abrous. thibautsbl. Milo. Dilahk-Ihtebaromle. Alain le roux. Typique. Lastours. Zalina. F.Lo. Zen. Obofix. Zelie. Ori. Aube. Cecel. Melissa-May April. azur42.

LES DERNIERS MEMBRES INSCRITS :
Fredy JAOFERA. Marcangelbis. Marcangel. azur42. jurissia Oyabi SLam Gabon. Cecel. Monis-Enidra. Espiegle. Mpoppinski. klebold. Michael Blueheart. becklepoete. sapho. Melifica1. Aube. Melissa-May April. Ammonitech. Alexandros. Zelie. Caronefertary.

********
Contact
Copyright©Lespoetes.net
Tous droits réservés
Site déclaré à la CNIL sous le n°1023924