Connectez-vous pour participer          Identifiant perdu     S'inscrire   

Lespoetes.net, la poésie sur internet.

       


Discussion en direct Connectez vous pour participer.


 Poète
Louis Vibauver



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)




 Interprète
Taldo



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'interprète (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)


Poème précédent Poème suivant
             

Tous les poèmes sur le thème : GUERRECliquez ici pour lire tous les poèmes sur le thème:GUERRE

Amour militaire



J'ai vu ma Walkyrie
Dans mes champs défiler
Et dans sa compagnie
Je me suis engagé.
Toujours prêt à l'appel
Pour lui rendr' les honneurs,
Au garde à vous, fidèle,
Je monte ses couleurs.
Nous avons tous les deux
Le goût de la bataille
Pour déclarer nos feux
Dans toutes les campagnes.
Sans être militaires
Nous nous faisons la guerre,
Une guerr' de trente ans
Et notre amour d'autant.

Comme ces éclaireurs
De la reconnaissance,
Je pénètre le coeur
De terrains en mouvance.
Tapis en embuscade,
Faisant presque le mort,
Une des escouades
Me prend au corps à corps
Et dans ces jeux de mains
Ton glorieux combattant
Comme en des jeux taurins
Mérite bien le gland.
Sans être militaires
Nous nous faisons la guerre,
Une guerr' de trente ans
Et notre amour d'autant.

J' me suis fait partisan
Pour occuper son corps;
A mon corps défendant,
L'unité fut mon fort.
J'me suis fait artilleur
Pour tirer au fusil
Et vider mon chargeur
Jusqu'à mes batteries.
J'me suis fait fantassin
Pour charger, beau lancier,
Et c'est contre son sein
Qu'elle m'a capturé.
Sans être militaires
Nous nous faisons la guerre,
Une guerr' de trente ans
Et notre amour d'autant.

J'aime faire son siège
Dans ses retranchements
Et comme un grand stratège
Planter mon campement.
Elle aime faire front
A mes flancs, ma colonne
Et à mes invasions
Se change en amazone.
Je monte ses chevaux
A charger sabre au clair
Pour réussir l'assaut
Et prendre ses arrières.
Sans être militaires
Nous nous faisons la guerre,
Une guerr' de trente ans
Et notre amour d'autant.

Pas de clause au combat
Que l'attaque et l'alarme
Et dans la guérilla
On a le choix des armes.
J'ai vidé mon carquois
De mille et une flèches
Et ma poudre a de quoi
Exploser à sa mèche
Mais contre cette bombe
Et contre ses canons
Il est sûr que je tombe
A son beau peloton.
Sans être militaires
Nous nous faisons la guerre,
Une guerr' de trente ans
Et notre amour d'autant.





Ecrit par Louis Vibauver
Tous droits réservés ©



*
Signaler le poème (Thème inapproprié)

Il y a actuellement 7 visiteurs sur le site !

MEMBRES CONNECTES ACTUELLEMENT  [0]:

LES MEMBRES QUI SE SONT CONNECTES IL Y A MOINS DE 24H  [38]:
Violette. Rickways. Lo. Lili. Kim Aquilina. Pierre. BY-LP. Oxalys. Colline. Evemarie. Nostahrj. Royam. Ann. Marcek. Joa. Cepyge X. Tomto. Salus. Sirene. Eolia. Ottomar. Pilar. Carassius Auratus. Aurorefloreale. Arcane. Myotte. Isabelle Chevalier. Dilahk-Ihtebaromle. Lastours. Noiressaim. Bleu Horizon. Matriochka. Obofix. Caducee. Ori. Maie. Prune. Charazed.

LES DERNIERS MEMBRES INSCRITS :
Frigan. Ggaet. Terence. Semilette. Blackflag. Leana. Asteria machina . Mathbeause. Invinoveritas. Marciak. Ninepoesie. Lesmotsbleus. Mijkk. Thibault Besson. Bouzou. Charazed. Karrim95. Clrddo. Licornou. Moamis.

********
Contact
Copyright©Lespoetes.net
Tous droits réservés
Site déclaré à la CNIL sous le n°1023924