Connectez-vous pour participer          Identifiant perdu     S'inscrire   

Lespoetes.net, la poésie sur internet.

       


Discussion en direct Connectez vous pour participer.


 Poète
Louis Vibauver



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)



Poème précédent Poème suivant
             

Tous les poèmes sur le thème : SENSUALITECliquez ici pour lire tous les poèmes sur le thème:SENSUALITE

La douce pente


Il a quelques rondeurs et la chair douce et bonne
Pour être Saint-Sauveur, pareil à une pomme;
La pomme appétissant' , d'amour belle à croquer
Et tant mieux pour l'amant' si la queue est plantée.
Sa peau comme une pêch' couvre deux oreillons
Suscitant la caresse jusqu'au creux du sillon
Et les mains toute en liesse comblant jusqu'à leur paume
Vite ravies s'empressent et dès cette heur' ne chôment.

C'est une douce pent' qui a tous mes penchants
Et qui toujours m'enchant' même sans vêtement

C'est un lent mouvement parcourant le bassin
Tell' la houle ondoyant dans son doux "va et viens"
Et qui vous donne envie d'alors prendre la mer
Et de jouer ainsi comm' la fille de l'air.
C'est un pas chaloupant filant un nœud marin
Qui s'en vient bien troublant réveiller les instincts
Et de la promenad' , les voiles se balancent
Et dans toute la rade, on mouille de plaisance.

C'est une douce pent' chère aux inclinations
Et qui toujours déclench' mille et une passions.

C'est une belle chut' comme celles du Rhin
Qui prône la culbut' quand elle tombe bien.
Il est vrai qu'en aval, riche de cent merveilles,
Dans son joli trou, Bâle s'ouvre et l'on appareille.
Qu'on avance ou recule, c'est dans l'arrière-train
Que l'on se véhicule en des transports sans fin.
Pas besoin de capsul' pour partir dans les cieux:
On décroche la lune à son ticket grâcieux.

C'est une douce pent' qui a tous mes penchants
Et qui toujours m'enchant' même sans vêtement

Il est comme un doux cœur, troué en son milieu
Et la flèche,ô bonheur, s'y fiche d'autant mieux.
Généreux de nature, il se fend comme deux
Pour donner sans bavure un plaisir amoureux.
C'est l'envers du décor qui vous tourne le dos
La cache d'un trésor qui fait face au verso
C'est l'endroit où l'arrêt se fait obligatoire
Et l'on est satisfait de ce bel exutoire.

C'est une douce pent' chère aux inclinations
Et qui toujours déclench' mille et une passions.



"On n'est pas sérieux lorsque l'on a dix-sept ans" écrivait Arthur Rimbaud, l'auteur d'un album zutique moins connu du grand public et dans lequel figure un sonnet dédié au trou du cul qui pour un poète de cette trempe pouvait être un thème suffisamment noble pour qu'il y frotte et mouille sa plume.
Arthur Rimbaud n'a pas eu la chance de savoir qu'à 51 ans passés, on pouvait être aussi trois fois moins sérieux qu'à dix-sept. C'est ainsi que traitant le même sujet que lui mais d'un œil un peu plus presbyte cependant, je vous livre ces quelques pensées.
Louis Vibauver


Ecrit par Louis Vibauver
Tous droits réservés ©



*
Signaler le poème (Thème inapproprié)

Il y a actuellement 11 visiteurs sur le site !

MEMBRES CONNECTES ACTUELLEMENT  [0]:

LES MEMBRES QUI SE SONT CONNECTES IL Y A MOINS DE 24H  [38]:
Violette. Rickways. Lo. Lili. Kim Aquilina. Pierre. BY-LP. Oxalys. Colline. Evemarie. Nostahrj. Royam. Ann. Marcek. Joa. Cepyge X. Tomto. Salus. Sirene. Eolia. Ottomar. Pilar. Carassius Auratus. Aurorefloreale. Arcane. Myotte. Isabelle Chevalier. Dilahk-Ihtebaromle. Lastours. Noiressaim. Bleu Horizon. Matriochka. Obofix. Caducee. Ori. Maie. Prune. Charazed.

LES DERNIERS MEMBRES INSCRITS :
Frigan. Ggaet. Terence. Semilette. Blackflag. Leana. Asteria machina . Mathbeause. Invinoveritas. Marciak. Ninepoesie. Lesmotsbleus. Mijkk. Thibault Besson. Bouzou. Charazed. Karrim95. Clrddo. Licornou. Moamis.

********
Contact
Copyright©Lespoetes.net
Tous droits réservés
Site déclaré à la CNIL sous le n°1023924